×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Brèves internationales

    Brèves Internationales

    Par L'Economiste | Edition N°:4993 Le 31/03/2017 | Partager

    ■ Brexit: Lloyd's of London va ouvrir une filiale à Bruxelles
    Le célèbre marché d'assurance du Lloyd's of London vient d’annoncer qu'il allait ouvrir une filiale à Bruxelles. Il craint de perdre un «accès plein et entier à l'UE au sein duquel il réalise 11% de son activité», après le Brexit. Le Lloyd's souhaite que «son nouveau bureau bruxellois fonctionne autour du 1er janvier 2019». Le gouvernement britannique a remis, mercredi dernier, au Conseil européen la lettre déclenchant formellement la procédure de sortie. La Première ministre Theresa May y a confirmé l'intention du pays de quitter le marché unique. Ce qui laisse planer un doute quant au maintien de l'accès aux «passeports financiers» européens pour les entreprises basées au Royaume-Uni. Deux ans de négociations débutent désormais entre les autorités.

    ■ Un plan pour sauver les stocks de poissons en Méditerranée
    L'Union européenne et certains pays de la Méditerranée (dont le Maroc) se sont engagés à suivre l'évolution des stocks de poissons, pour les dix prochaines années. Le stock halieutique de la Méditerranée est en danger et il «serait surexploité à 90%», selon les estimations. A travers la Déclaration de Malte dite «MedFish4Ever», les signataires s'engagent à s'assurer que d'ici 2020 les principaux stocks de poissons soient régulièrement évalués. Ils devront également établir «un plan de gestion pluriannuel pour toutes les zones de pêche-clé et éliminer la pêche illégale». Enfin, ils s'engagent à soutenir financièrement des projets locaux de pêche durable. Plus de 300.000 personnes sont employées dans la flotte de pêche méditerranéenne. Elle est majoritairement composée de petits bateaux (80% de navire de moins de 10 mètres de long responsables d'un quart des prises).

    ■ Projet Neuralink: Connecter le cerveau avec des machines!
    Le chef d'entreprise américain Elon Musk, déjà créateur de la voiture électrique Tesla et patron de SpaceX qui multiplie les projets dans l'espace, a annoncé qu'il se lançait dans la communication avec le cerveau par ordinateur. Une nouvelle société appelée Neuralink sera dédiée à ce projet d'interface cerveau-ordinateur. Selon le Wall Street Journal, le projet Neuralink pourrait compter parmi ses investisseurs le fonds d'investissement Founders Fund dirigé par Peter Thiel, qui avait cofondé Paypal avec Elon Musk.

    ■ Internet: Hausse des contenus illégaux
    Le nombre de contenus Internet signalés et reconnus comme illégaux a progressé de 41% en 2016 par rapport à l'année précédente, selon l'Association française des prestataires de l'internet (AFPI) qui compte parmi ses membres Google, Facebook et Microsoft. Grâce au service de signalement en ligne des contenus illicites, Point de Contact, elle a recensé 23.478 signalements de contenus suspects l'an dernier (+37%), dont 12.931 ont été qualifiés d'illégaux (+41%). La «pédopornographie» représente à elle seule 56% des contenus qualifiés d'illégaux par Point de Contact. Deux victimes sur cinq étant des enfants de moins de 13 ans et 86% des victimes étant des filles.

    ■ Syrie: La barre des 5 millions de réfugiés franchie
    Alors que le conflit vient d’entrer dans sa septième année, la barre des 5 millions de réfugiés ayant fui la Syrie a été franchie, a annoncé le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR). Il y avait 4,8 millions de réfugiés syriens fin 2016, soit environ 250.000 de plus qu’à fin 2015. Ce qui signifie que le nombre de réfugiés syriens a progressé durant ces trois derniers mois à un rythme bien plus rapide que sur l’ensemble de l’année 2016. Près de 3 millions d’entre eux sont réfugiés en Turquie, selon les données du HCR.
    Plus d’un million ont fui au Liban, 657.000 en Jordanie, plus de 233.000 en Irak, plus de 120.000 en Egypte et près de 30.000 dans les pays d’Afrique du Nord. Ces chiffres ne prennent cependant pas en compte les centaines de milliers de Syriens ayant fui vers l’Europe.

    ■ USA: Le blocage du décret migratoire Trump reconduit
    Un juge fédéral d’Hawaï a reconduit mercredi soir la suspension de la nouvelle mouture du décret migratoire de Donald Trump sur l’ensemble du territoire américain, qu’il avait ordonnée deux semaines auparavant. Le juge de Hawaï, Derrick Watson, a expliqué qu’il «transformait son ordre temporaire du 15 mars en injonction préliminaire».
    Ce genre de décision «ne comporte en général pas de date d’expiration», a expliqué de son côté le procureur général d’Hawaï Doug Chin. Cela signifie que l’administration Trump ne pourra mettre en oeuvre ce décret révisé, signé le 6 mars par le président, tant qu’il est contesté en justice. Le ministère américain de la Justice devrait faire appel. Donald Trump justifie son décret par la nécessité de «garantir la sécurité des Etats-Unis».

    ■ France: Une «charte de l’imam»
    Le Conseil français du culte musulman (CFCM) vient d’adopter «une charte de l’imam». C’est pour aider «les mosquées à mieux lutter contre les discours radicaux». Sitôt lancée, la charte a été critiquée par certaines grandes fédérations de mosquées, qui assurent que ce projet est encore en cours d’élaboration. En 2016, la France comptait quelque 2.500 mosquées et salles de prière, selon les estimations.

    ■ Poutine prêt à rencontrer Trump au G20
    Le président russe Vladimir Poutine s’est dit prêt à rencontrer pour la première fois son homologue américain Donald Trump lors du Sommet du G20 les 7 et 8 juillet à Hambourg, en Allemagne.
    Au cas où la rencontre ne pourrait pas avoir lieu à cette date, Poutine a proposé de le rencontrer en Finlande, si le pays prenait la décision d’organiser un Conseil de l’Arctique cette année. Depuis plusieurs mois, la polémique enfle aux Etats-Unis sur «les liens exacts entretenus par l’entourage de Donald Trump avec la Russie, accusée d’avoir cherché à influencer en sa faveur la campagne électorale américaine».

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc