×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Archives

    Articles de L'Edition N° 5329 Du Lundi 6 août 2018

    A La une

    Investissement: Où est passé le secteur privé?

    Le travail du gouvernement sur l'amélioration de la confiance des chefs d'entreprise ne donne pas jusque-là de résultats encourageants puisque les alertes sur l'atonie de l'investissement privé se multiplient. Bank Al-Maghrib et la Cour des comptes ont à nouveau manifesté leurs inquiétudes sur une situation qui bride la croissance... Lire la suite

    Aïd Al-Adha: Le mouton est gras, la facture pas salée

    Colossale, l’opération traçabilité des ovins et caprins destinés à l’abattage de l’Aïd Al-Adha. Elle a mobilisé un nombre imposant de vétérinaires, techniciens d’élevage, agents d’autorité, gendarmes et un effectif de jeunes (350) recrutés par la profession concernée... Lire la suite

    Des révolutions en préparation à l’université publique!

    Ce qui était inimaginable il y a quelques années pourrait bientôt devenir réalité. Les universités publiques, longtemps handicapées par leur faible autonomie vis-à-vis de leur tutelle, devraient bientôt bénéficier d’un transfert de pouvoirs. Il sera question de contrats qui seront signés avec le ministère, où tous les engagements seront précisés... Lire la suite

    Automobile: Pas de reprise des ventes en vue

    L’effet de l’Auto Expo qui s’est tenu exceptionnellement en avril dernier n’a pas duré longtemps. Il est même aujourd’hui de l’histoire ancienne tant le marché des ventes de véhicules neufs est en recul. La baisse, 3 mois après le salon, est à deux chiffres... Lire la suite

    Vignette des camions: La CGEM réclame la révision du barème

    Lorsque la taxe à l’essieu a été instaurée il y a une trentaine d’années, elle avait pour objectif de faire payer les transporteurs qui contribuent à la dégradation de la chaussée. Or, le barème ne faisait pas de distinction entre les différentes catégories de poids lourds. Elle était indexée sur le tonnage et non pas la répartition de la charge sur le nombre d’essieux. Depuis le 1er janvier 2018, la taxe a été remplacée par la vignette sans que le tarif n’ait été modifié. Le groupe parlementaire de la CGEM déposera bientôt une proposition de loi pour l’équité fiscale en matière d’usage de la route. Lire la suite

    Editorial

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc