Flash

La pression fiscale toujours élevée au Maroc

Par L'Economiste| Le 12/10/2017 - 17:29 | Partager
La pression fiscale toujours élevée au Maroc

Photo: OCDE

Le niveau d’imposition reste assez élevé au Maroc, selon le nouveau rapport de l’OCDE sur les recettes publiques en Afrique publié aujourd’hui ("Statistiques des recettes publiques en Afrique"). En effet, le ratio impôts/PIB atteignait 26,1% au Maroc en 2015, soit le 2e ratio le plus élevé en Afrique après la Tunisie (30,3%). Il reste toutefois moins imposant que la moyenne des pays de l’OCDE (34,3 %), mais est supérieur à celle des pays d’Amérique latine et des Caraïbes (22,8%). Le rapport n’a concerné que 16 pays africains, explique l’OCDE.

Selon l’organisation, à l’exception du Maroc, du Kenya et de la Tunisie, tous les autres pays ont enregistré une hausse de leur ratio impôts/PIB entre 2014 et 2015. Cette hausse était de 0,4 point en moyenne. Par ailleurs, "c’est au Maroc et en Tunisie que les cotisations de sécurité sociale représentaient la part la plus élevée des recettes fiscales, respectivement 29.5 % et 17 %".

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc