Flash

La CGEM recadre sévèrement le MAE algérien

Par L'Economiste| Le 22/10/2017 - 17:32 | Partager
La CGEM recadre sévèrement le MAE algérien

Le patronat n’y est pas allé de main morte. Il a recadré sévèrement le ministre algérien des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, après sa sortie hasardeuse contre le Maroc. Dans un communiqué, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a dénoncé des "propos diffamatoires" qui "constituent d’abord une insulte à l’intelligence de nos confrères, acteurs économiques algériens… ". Le patronat estime que ces propos "graves et sans fondement, constituent également une atteinte à la souveraineté des Etats Africains et une agression à leurs organes de gouvernance, de régulation et de sécurité". D’ailleurs, la CGEM rappelé les différentes réussites des banques marocaines sur le continent ainsi que les performances de la compagnie aérienne nationale, Royal air Maroc (RAM). Elle estime ainsi que les propos de Messahel dénotent une "profonde méconnaissance du sujet" et témoignent surtout d’une "mauvaise foi flagrante".

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc