Flash

L’Iran a accusé la France de « partialité »

Par L'Economiste| Le 17/11/2017 - 12:27 | Partager
L’Iran a accusé la France de « partialité »

Pour l’Iran, l’attitude « partiale » de Paris aggrave les crises au Moyen-Orient, en réponse à des critiques françaises. La veille, le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, avait affirmé que la France s’inquiétait des « tentations hégémoniques » de Téhéran, lors d’une visite en Arabie saoudite, pays rival de l’Iran. 
« Malheureusement, il semble que la France a un regard partial et partisan sur les crises de la région et cette approche, volontairement ou involontairement, aide même à transformer des crises potentielles en crises réelles », a déclaré le porte-parole de la diplomatie iranienne Bahram Ghassemi. Rejetant la responsabilité de l’Iran, il a estimé que c’est au contraire « l’Arabie saoudite qui joue un rôle destructeur évident » dans ces crises.
Concrètement, l’Iran et l’Arabie saoudite s’opposent dans de nombreuses crises au Moyen-Orient: dans les guerres en Syrie et au Yémen, mais aussi au Liban où la tension est montée depuis l’annonce surprise de la démission du Premier ministre Saad Hariri depuis Ryad.

La France s’est impliquée activement dans ce dossier et le président français Emmanuel Macron a annoncé que Saad Hariri se rendra à Paris samedi, avec sa famille( Voir «Hariri en France samedi et "libre" de partir selon Ryad »).

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc