Flash

CNT : "Le retour au statut de fédération interne à la CGEM serait un aveu d’échec", dit Kabbaj

Par L'Economiste| Le 08/05/2018 - 22:50 | Partager
CNT : "Le retour au statut de fédération interne à la CGEM serait un aveu d’échec", dit Kabbaj

"Je n’avais pas l’intention de briguer un autre mandat à la tête de la confédération. Mais mes collègues de la profession hôtelière, soit plus de 3.000 établissements hôteliers y compris les maisons d’hôtes, m’ont demandé de me représenter pour ne pas laisser la CNT retourner au statut de fédération interne à la CGEM", explique Abdellatif Kabbaj, président de la confédération nationale du tourisme (CNT). En effet, redevenir une fédération interne imposerait la dissolution de la CNT. Ce qui réduirait l’une des fédérations les plus importantes du pays à une simple émanation de la CGEM dépourvue de personnalité morale ne disposant pas de droit de vote aux assemblées générales. Le secteur du tourisme est le premier pourvoyeur en devises devant les MRE et le second en terme création d’emplois, après l’agriculture.

La CNT traverse une période tumultueuse due à des tiraillements internes. Une frange de la confédération souhaite retourner au statut de fédération interne à la CGEM. "Certains membres voient à travers ce changement de statut un moyen de s’exonérer de leurs arriérés", expliquent les membres du bureau. Dans ses comptes, la CNT chiffre le manque à gagner relatif au non-paiement des cotisations à plus de 3,5 millions de DH.

"Nous avons toujours été membres de la CGEM. Nous y sommes depuis longtemps, sous le statut de fédération externe. Le binôme que je forme avec Hamid Bentahar a l’intention de conserver ce statut, sauf si l’assemblée générale extraordinaire du 11 mai prochain décide autrement. Nous ne sommes pas la seule fédération à avoir ce statut. La CGEM en compte 24", précise Kabbaj. Généralement, le statut de fédération interne est approprié aux secteurs de petite taille. La CGEM en compte 9. De plus, elle n’a pas intérêt à encourager les fédérations internes à conserver ce statut. Elle œuvre plutôt à en faire des structures externes, capables de relever les défis du secteur qu’elles représentent.

M.K.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc