Flash

Ce que croit savoir The Jerusalem Post sur le Maroc

Par L'Economiste| Le 01/08/2017 - 15:21 | Partager
Ce que croit savoir The Jerusalem Post sur le Maroc

Dans son édition de ce mardi, The Jerusalem Post (version anglaise) indique en citant des sources ''dans les milieux diplomatiques africains'' que le gouvernement de Netanyahu soupçonne l’Autorité palestinienne et le Royaume du Maroc de manœuvrer pour empêcher une rencontre d’affaires. Il s’agit d’une rencontre proposée par le président du Togo, Faure Gnassingbé, entre les milieux d’affaires israéliens et leurs homologues africains pour tisser des liens d’intérêt mutuels. La rencontre est programmée pour l’automne 2017 et a été convenue l’été dernier lors d’une visite de Faure Gnassingbé, en Israël. 54 invitations ont été lancées. Le Togo compterait sur la présence  de 20 à 30 chefs d’État. En Afrique, c’est la 3e opération du genre en faveur des milieux d’affaires et politiques israéliens. Tel-Aviv annonce que 130 de ses entreprises feront le voyage.

Le journal israélien considère que le Maroc veut garder son pouvoir «impérialiste» sur le continent. Selon le journal, Rabat "redoute la concurrence israélienne" et veut ôter du "prestige à Lomé et au président du Togo". The Jerusalem Post cite d’autres sources (peut-être marocaines ?) qui font remarquer que la publicité en faveur du Togo fonctionnerait mal, car il y a des dizaines de rencontres sur le business en Afrique chaque mois.

The Jérusalem Post était un journal  centre-gauche et travailliste, mais qui a viré vers le Likoud en 1989, suite au rachat indirect par un investisseur canadien ultraconservateur. Il a été revendu depuis, mais sans changer de ligne éditoriale. Il fut créé en 1932 sous le nom de Palestine Post, et militait déjà pour l’implantation juive en Palestine.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc