Edition N° 4988 | Le 24/03/2017
Hors les murs, Hendrik Beikirch poursuit son projet «Tracing Morocco» avec un nouveau portrait géant d’une Marocaine peint sur la façade de la Caisse de dépôt et de gestion (Ph. Montresso) Tout le mois d’avril, Rabat abrite «L’Afrique en Capitale» célébrant la culture contemporaine africaine. Coordonnée par la Fondation nationale des musées et soutenue par de nombreux partenaires, cette...
Edition N° 4986 | Le 22/03/2017
Avec de nombreux prix à leur actif, le Quatuor Hanson, qui fait partie des ensembles montants de la nouvelle génération de chambristes français, fait également partie du voyage pour ce printemps des alizés 2017 (Ph. Association Essaouira Mogador) De l’Europe centrale de Brahms à la Russie natale de Tchaïkovsky en passant par les «Viennoiseries» de Haydn ou l’Andalousie d’Albéniz, chacun des...
Edition N° 4986 | Le 22/03/2017
Tout est bon dans le cactus. Des pieds à la tête, de la raquette aux fleurs en passant par les graines du fruit, mille et une utilisations peuvent en être faites. Au Maroc, il est très largement utilisé pour ses fruits, appréciés pour leur teneur élevée en sucre, minéraux et vitamines, et son apport fourrager. Son succès encore récent a explosé depuis que son huile fait le bonheur des industries...
Edition N° 4986 | Le 22/03/2017
Le dernier diagnostic de l’Agence pour le développement agricole (ADA) pour la région de Guelmim montre l’importance de la culture du cactus. Si le nombre d’hectares consacrés est moins important que pour les céréales, sa culture génère un chiffre d’affaires plus important et plus de création d’emplois La labellisation a été retenue parmi les principaux axes de la stratégie nationale de...
Edition N° 4986 | Le 22/03/2017
La plante représente un créneau économique salvateur pour les populations rurales. Si la filière s'outille et s’organise, une large déclinaison de produits agroalimentaires, cosmétiques et pharmaceutiques à haute valeur ajoutée est possible (Ph. M. Ibars) Le cactus va bien aux terres marocaines. Résistant à la sécheresse, luttant contre l’érosion des sols et améliorant leur fertilité, il s’...
Edition N° 4985 | Le 21/03/2017
Le baromètre sur la création des entreprises de l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) permet un suivi en live aux niveaux national et régional. Jusqu’à fin 2016, le pays comptabilisait 503.583 entreprises, dont 15,7% avaient moins de 2 ans d’ancienneté Près de la moitié des jeunes entreprises sont tuées dans l’oeuf. En 2015, le Maroc a même enregistré une...
Edition N° 4982 | Le 16/03/2017
L’Etat islamique utilise des agents chimiques depuis 2015 dans ses attaques. La Corée du Nord, elle, lance des missiles tests pour se doter d’armes nucléaires. Si les premiers sont en perpétuelle recherche de fournisseurs de composants pour la fabrication d’armes de destruction massive, l’on peut se demander à qui les Nord-Coréens commencent à vendre leurs armes sur le marché noir. Qui achète?...
Edition N° 4981 | Le 15/03/2017
Le Maroc a vu le nombre de ses barrages grimper progressivement depuis les années 60. Sa politique dans le domaine de l’eau a permis la construction de 139 grands barrages totalisant une capacité de plus de 17,6 milliards de m3, et de plusieurs milliers de forages et de puits captant les eaux souterraines Aspects techniques, financiers, économiques, environnementaux et sociaux des...
Edition N° 4980 | Le 14/03/2017
Seul un lauréat de l’université marocaine sur trois se dit «bien intégré» à la vie en entreprise. La majorité se sentent moyennement à pas intégrés Pour relever le défi des différents projets de développement de notre pays, l’enseignement supérieur et les entreprises sont appelés à contribuer de manière directe et efficace à leur réussite. La dynamique nationale nécessite, en effet, une...
Edition N° 4980 | Le 14/03/2017
Pour cette rencontre entre l’université et le monde socio-économique récemment organisée à Marrakech, le ministre de l’Emploi et des Affaires sociales, Abdeslam Seddiki, a lâché ses fiches pour «parler à coeur ouvert». Pour lui, le vrai problème réside dans notre système productif. Si le système universitaire a des lacunes, les entreprises aussi doivent ouvrir leurs portes aux jeunes...
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc