Edition N° 5169 | Le 15/12/2017
Le Maroc des grandes villes est troublé: comment agir face à l’installation de groupes migrants dans ses quartiers les plus difficiles? On n’en connaît pas le nombre. La moitié préfèrerait rester au Maroc. Mais  le pays n’a pas encore retrouvé son dynamisme des années 2000. On ne sait même plus comment poser le problème: les «y-a-qu’à»  ne fonctionnent plus. Les concepts politiques et...
Edition N° 5169 | Le 15/12/2017
Comme en Europe, les services publics marocains ont les mêmes difficultés pour approcher les migrants, qui se méfient. Ce sont les associations qui sont les intermédiaires.  Ce qui ne signifie pas que les problèmes sont tous pris en charge, comme le montrent les rassemblements dans les lieux publics focalisant le ressentiment  des riverains. On ne sait ni combien de migrants vivent dans ces...
Edition N° 5168 | Le 14/12/2017
Depuis le 24 octobre, il manque les têtes de trois ministères et d’un secrétariat d’Etat. Le chef de gouvernement avait annoncé se mettre immédiatement à la recomposition  de son équipe. Quarante-huit jours sont passés sans résultat. Les amis du PJD font circuler la rumeur selon laquelle El Othmani aurait proposé ses ministres, qui n’auraient donc pas été acceptés par le Palais. Ce qu’a...
Edition N° 5167 | Le 13/12/2017
Untel, il est viré ou pas? C’est quoi les «manquements» qu’on leur reproche? Est-ce les vrais coupables qui sont sanctionnés? Black-out. Passez votre chemin, il n’y a rien à voir. Le ministère de l’Intérieur continue de penser que les citoyens n’ont pas à être mis au courant des affaires publiques. Pourtant le Souverain a délibérément choisi de prendre ces mêmes citoyens à témoin dans le...
Edition N° 5166 | Le 12/12/2017
La dernière revue du Centre, résultat de cinq ans d’investigations et de recherches effectuées par une cinquantaine de personnalités et d’experts. A noter particulièrement le chapitre sur la sécurité et un autre sur le clanisme en politique La question n’est pas sortie: «Le Maroc ne sur-évalue-t-il pas son ambition continentale?». On attendait avec beaucoup d’intérêt Moulay Hafid Elalamy,...
Edition N° 5165 | Le 11/12/2017
Malgré le côté ennuyeux de la rencontre, la CGEM, BAM et la BEI ont donné des outils sérieux pour changer de modèle,  avec en plus des arguments sonnants et trébuchants  (voir nos informations en rubrique Economie). On le sait depuis des  années mais sans réagir: le Maroc est un champion des investissements  à rentabilité médiocre. La rencontre a tracé des pistes pour engager les...
Edition N° 5164 | Le 08/12/2017
H’chouma! Trois fois h’chouma! Inscrire la Tunisie sur la liste noire des paradis fiscaux et ne pas y mettre l’Irlande, les Pays-Bas,  le Luxembourg. Ce qu’ont fait là la Commission et le Conseil des ministres de l’Union européenne n’est ni de la politique, ni du droit. C’est une honte. Rappelons que le Maroc aussi y était inscrit et qu’il n’en a été sorti qu’à la dernière minute, après un...
Edition N° 5163 | Le 07/12/2017
Mohamed Boussaid  (ici lors d’un Club de L’Economiste en juin): «Paradis? Oui, je veux bien que  le Maroc soit un paradis, mais fiscal, pas du tout» ; «Demandez à vos  entreprises  qui se font redresser» aurait ajouté le ministre des Finances. Cette boutade,  prêtée au ministre marocain, tourne à Bruxelles (Ph. Jarfi) Le Maroc est passé à un poil de tomber dans la liste noire des pays qui...
Edition N° 5162 | Le 06/12/2017
Quel endroit bizarre! Le taux de chômage se maintient juste en-dessous de 10% depuis quelques années; mais les femmes sortent de la population active: autrement dit, elles cessent de chercher du travail et deviennent la variable d’ajustement du tissu économique marocain.  Et c’est encore les femmes qui plongent dans le travail précaire ou les emplois non rémunérés: près d’une femme sur...
Edition N° 5162 | Le 06/12/2017
Contrairement à ce qui se dit souvent, les Marocains sont contre la peine de mort. La différence est de 9 points.  Mais, les  20% qui demandent à voir les cas d’application, n’y sont pas opposés par principe. Ils peuvent donc être  ajoutés au clan des «pour», ce qui  donne 51% de pour. Donc une bonne majorité. Rappelons que la peine de mort, décision suprême, est entre les mains du Souverain....
  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc