Habillage_leco
Entreprises

L’ONEE met son expertise à la disposition des cadres africains

Par | Edition N°:4179 Le 25/12/2013 | Partager
Principalement dans les domaines de l’eau potable et de l’assainissement
Un travail réalisé avec la coopération japonaise (JICA)

Ci-dessus, Koichi Shoji, représentant résident de la coopération japonaise (Jica) au Maroc remettant l’attestation de formation à l’une des participantes, lors de la rencontre destinée aux cadres africains organisée par l’ONEE

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) constitue un exemple en matière de coopération Sud-Sud. «Nous partageons l’expertise cumulée depuis des années auprès des pays du Nord, dans les domaines de l’eau potable et d’assainissement, avec les pays du Sud, notamment africains», indique Samir Bensaid, DG de l’Institut international de l’eau et de l’assainissement (IEA) de l’ONEE, lors de la cérémonie de clôture de la 5e édition de formation au profit de cadres africains qui avait lieu  vendredi dernier à Rabat. Ce cycle de formation est organisé par l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) en collaboration avec l’ONEE. Une initiative qui s’inscrit dans le cadre d’un programme de coopération sur la période 2011-2013, initié par le Japon et le Maroc en vue de renforcer le partenariat Sud-Sud. «Fort de ses liens historique, culturel et linguistique avec des pays subsahariens, et de sa capacité institutionnelle, le Maroc est devenu une plaque tournante en matière de transfert du savoir-faire technique vers ces pays dans divers domaines, notamment de l’eau potable», affirme Tsuneo Kurokawa, ambassadeur du Japon au Maroc. Pour ce dernier, l’institut marocain, IEA, se positionne aujourd’hui comme leader africain des centres de formation en la matière. Consacrée au thème du «contrôle et suivi de la qualité de l’eau», la dernière édition de formation a connu la participation de 13 cadres exerçant auprès d’organismes publics du secteur de l’eau potable et l’assainissement de 8 pays africains. Pour les responsables de l’IEA, cette formation a permis aux participants d’approfondir leurs connaissances, notamment dans les domaines de la gestion et de la surveillance de la qualité des eaux et de la caractérisation  des eaux des forages.
Au menu également, des visites d’installations de l’ONEE comme le laboratoire central à Rabat, et celui régional de Fès ainsi que la station de traitement du Bouregreg.
Avec cette 5e édition, le nombre de bénéficiaires de ce programme de formation pour la période 2011-2013 s’élève à 67 techniciens et ingénieurs provenant de 15 pays d’Afrique subsaharienne. «La coopération entre le Maroc et le Japon dans le domaine de l’eau potable et de l’assainissement remonte aux années 90», tient à rappeler l’ambassadeur de ce pays. Un premier programme de formation avait été lancé durant la période 2001-2005 au profit de 60 cadres africains, rappelle le DG de l’IEA. Eu égard aux résultats obtenus, les deux partenaires examinent l’éventualité de lancer un autre programme pour la période 2014-2017. Il s’agirait toutefois d’une autre approche qui se focalise sur une seule thématique abordée sous ses différents aspects.
Outre ces programmes de formation, signalons aussi la participation des experts de l’ONEE dans le cadre d’un projet de coopération technique de Jica en cours au Soudan.


Noureddine EL AISSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc