Analyse

Un désastre… la longue agonie des Archives du Maroc

Un très pauvre «établissement stratégique»
Une loi orpheline pour sauver la mémoire nationale
L’UE au cœur d’un imbroglio juridico-diplomatique

Le Pr Jamaâ Baida est le DG d’Archives du Maroc. Au sous-sol, un fonds documentaire d’une valeur inestimable repose dans des rayons depuis des décennies. On y trouve pêle-mêle des notes diplomatiques, les archives Austo-Angrois enlevées de Tanger par les Français… Dans son bureau, le Pr Baida garde précieusement des notes sur le débarquement français à Casablanca en août 1907… Un trésor qui intéresse des chercheurs européens, canadiens et américains… Archives du Maroc a dû mettre en instance leur demande. Le temps de se mettre en marche

/sites/default/files/p3_91.jpg