l'Economiste
Edition N° 3862 du 07/09/2012

Fès: La collecte des déchets concédée à «Ozone»
Points: 
Le nouveau délégataire démarre le 11 septembre
Une gestion moyennant 94 millions de DH par an
3862
07-09-2012

C’est officiel. La gestion du ramassage des ordures de la ville de Fès est concédée désormais à la société «Ozone environnement et services». Société de nettoyage et de collecte des déchets qui donnera d’ailleurs, ce samedi 8 septembre, une conférence de presse aux côtés du président du Conseil de la ville, Hamid Chabat, pour expliquer sa méthode d’intervention.
«Nous allons éradiquer tous les points noirs dans les plus brefs délais», indique Aziz El Badraoui, président du groupe Ozone. Selon lui, «l’accumulation des déchets au niveau de terrains vagues, de maisons en ruine, des oueds et autres exutoires sont sources de prolifération d’insectes et de rongeurs, polluent les ressources en eau et nuisent à l’image de la ville de Fès». Sa société, qui entrera en service le 11 septembre dans les arrondissements Agdal, Saiss, Zouagha et Mariniyine, après ceux de Fès-médina et Jnane El Ward, déjà assainis depuis avril dernier, ambitionne de contrôler tous les points de rejets où les vecteurs de maladies peuvent se développer à proximité des habitations. «Nous procéderons à des campagnes de ramassages massifs puis nous mettrons à proximité des usagers le type et le nombre de récipients qu’il faut pour les inciter, petit à petit et sans trop d’efforts, à l’utilisation des caissons et récipients de collecte», explique El Badraoui.  
Le nouveau marché porte, en effet, sur la collecte des ordures ménagères, le balayage manuel et mécanique et le lavage mécanique des voies. Il a été concédé à près de 94 millions de DH par an pour un contrat de 7 ans. Une période durant laquelle le délégataire devra empocher quelque 658 millions de DH. Selon le cahier des charges de la gestion déléguée du ramassage des ordures de la ville de Fès, le délégataire devra mettre tous les moyens qu’il faut pour améliorer l’organisation du secteur et répondre aux exigences des 960.000 habitants. D’autant plus que la population a beaucoup souffert du temps du délégataire sortant. En fait, outre les grèves successives du personnel chargé du nettoiement, les équipements de l’ancienne société n’avaient pas été renouvelés durant plusieurs années. Dans une ville qui s’est agrandie, le matériel était devenu insuffisant pour le ramassage des ordures dans tous les arrondissements et surtout dans les nouveaux quartiers. En tout cas, «ce n’est qu’une triste histoire que les habitants oublieront rapidement avec l’arrivée d’Ozone qui fait de la propreté de la ville son devoir», soulignent les responsables de la mairie. Pour eux, le choix s’est porté sur la société Ozone, car elle a été la moins disante (coût/cahier des charges) lors de l’ouverture des plis. Le contrat stipule qu’Ozone prenne en charge la collecte et l’évacuation des déchets ménagers et assimilés, le nettoiement des voies et places publiques ainsi que l’évacuation des produits de nettoiement. La société prendra aussi en charge la fourniture et l’exploitation de l’ensemble des équipements et matériels, l’aménagement du dépôt général et de quatre centres de transfert, l’encadrement et le personnel nécessaires à la réalisation des prestations, dont près de 700 agents de collecte et de nettoiement. Sans oublier l’entretien et la maintenance de tous les équipements et matériels.
Côté volume, la société devra assurer la collecte de près de 300.000 tonnes/an, soit une moyenne de 730 tonnes d’ordures ménagères par jour. Ce volume, qui dépasse largement celui prévu par l’ancien cahier des charges (500 tonnes), est appelé à augmenter. Mais pas de craintes. La société a consenti un investissement de l’ordre de 52 millions de DH en équipements (82 engins dont des camions multi-bennes, balayeuses mécaniques, bennes TP, bennes satellites, laveuses mécaniques, chargeurs …). Des pick-up accommodés pour le ramassage et le balayage dans les petites artères ont également été acquis. «Nous allons rendre la ville plus attrayante et propre dès les premières semaines», conclut El Badraoui.

Prestations

Ozone, qui exerce depuis 7 ans, est une société marocaine à 100% qui se fraye un chemin dans la gestion déléguée de la propreté publique aux côtés des grands groupes européens tels Véolia, Pizzorno ou encore Sita. Créée en 2007 avec un effectif de 4 techniciens de surface, Ozone emploie actuellement près de 1.400 salariés. Aujourd’hui, l’entreprise gère la collecte des déchets ménagers dans 11 villes du Royaume. Cette société, présente dans la ville de Benslimane, depuis octobre 2010, est le premier délégataire qui s’est engagé à mettre en place un système de collecte sélective des déchets ménagers au Maroc. A Benslimane, à titre d’exemple, quatre bacs de couleurs différentes sont ainsi destinés à collecter les ordures: jaune pour le papier et carton, vert pour les déchets organiques, gris pour le plastique et bleu pour le verre.

De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

Version normal