Entreprises

Agroalimentaire
Unimer va doubler ses revenus

Par L'Economiste | Edition N°:3829 Le 18/07/2012 | Partager
L’industriel table sur un chiffre d’affaires de 6,1 milliards de DH en 2015
Il compte se diversifier dans de nouvelles filières
Le titre en Bourse superforme le marché

Le périmètre de consolidation d’Unimer est resté inchangé entre 2010 et 2011. Il pourrait enregistrer l’entrée de Consernor prochainement après la finalisation de la fusion-absorption de la filiale de la holding Sanam par Unimer prévue cette année

Les temps ont changé à la Bourse de Casablanca. Les minières ont cédé la place de reines de la cote aux agroalimentaires, du moins pour les six premiers mois de l’année. Le secteur a enregistré la seule performance positive du marché. Une performance portée notamment par Unimer. L’entreprise spécialisée dans les conserves de sardines et de maquereaux a accentué ses gains depuis le début du second semestre pour les porter à plus de 11%. Le titre se négocie actuellement à 200 DH. Présent sur le marché de développement, l’industriel pourrait bien prétendre à une place sur le marché principal. L’opérateur a généré un chiffre d’affaires consolidé de 3,2 milliards de DH en 2011. Ses profits ont été multipliés par 15 pour atteindre 56,3 millions de DH. Mais l’illiquidité du titre en Bourse le place au rang d’anonyme. De plus, la valeur est peu couverte par les analystes, à tort peut-être. La filiale de la holding Sanam table sur un revenu de 6,1 milliards de DH en 2015, soit une progression annuelle moyenne de 17,4% entre 2010 et 2015. Le résultat d’exploitation, lui, enregistrera un rythme de cadence plus élevé selon les prévisions de l’entreprise, soit 33% par an sur la même période à 420 millions de DH. L’entreprise qui écoule près de 85% de sa production à l’étranger méconnaît la crise et semble peu s’inquiéter de la morosité de la conjoncture au vu de ses prévisions. Pour l’instant, les statistiques lui donnent raison. Après la contre-performance de 2011, les exportations de conserves de poissons ont bondi de 39,5% à fin juin 2012 à 2,8 milliards de DH. Unimer anticipe un profit de 43,8 millions de DH cette année et plus de 163 millions de DH à l’horizon 2015.
Les prévisions de l’opérateur intègrent l’entrée dans le périmètre de consolidation de Consernor (une autre filiale de la holding Sanam) à partir de 2013. Lors de la fusion-absorption de La Monégasque Vanelli Maroc (spécialisée dans la semi-conserve d’anchois) en 2010, Unimer avait également annoncé une seconde opération du même type avec Consernor qui fabrique les conserves de sardines et de maquereaux. Les négociations sont toujours en cours pour finaliser le deal cette année, indique-t-on auprès de l’entreprise. La contribution de Consernor au chiffre d’affaires est estimée à 343,4 millions de DH en 2013 pour atteindre près de 378 millions de DH à l’horizon 2015.
L’intégration de Consernor portera à 19 le nombre de sociétés consolidées par Unimer. Le groupe est pratiquement présent sur toute la chaîne, de la fabrication à la distribution, soit à travers des filiales ou des participations importantes dans d’autres entreprises. Il détient 17,56% de Label Vie, ce qui lui assure une plateforme assez dense pour la distribution de ses produits. En plus des magasins Label Vie, s’ajoutent ceux de Carrefour et Métro. L’enseigne de distribution génère 2/3 des revenus du groupe Unimer.  
Aujourd’hui, l’industriel compte se diversifier dans les filières de conserve et semi-conserve de poisson pélagique. Il projette également de se développer sur le marché des conserves végétales et des produits surgelés. Le développement de ses activités absorbera une partie du milliard de DH à investir par le groupe d’ici 2015.

F. Fa.

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc