Régions

Insertion des jeunes: L'action se renforce à Rabat

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5405 Le 05/12/2018 | Partager
Plus de 10 MDH pour soutenir les porteurs de projets dans le cadre d’Initiative Idmaj
Une opération lancée par l’INDH avec plusieurs partenaires de la ville
Un accompagnement des jeunes entrepreneurs aussi prévu
insertion-idmaj-informatique-005.jpg

L’initiative Idmaj  a nécessité la mobilisation de plusieurs partenaires publics ainsi que l'implication des ONG (Ph. L'Economiste)

L’Initiative Idmaj lancée, en août dernier, par la wilaya de Rabat arrive à sa 3e phase. Cet écosystème destiné à la promotion de l’emploi des jeunes, émanant de l’INDH, va grâce à une nouvelle convention, permettre un meilleur accompagnement des candidats.

Y participent notamment, la commune de Rabat, le conseil préfectoral, le CRI, l’Anapec, l’OFPPT, l’Odeco et deux associations: Ribat Al Fath et l’association marocaine de soutien des jeunes en situation précaire (Amesip). «Ce nouveau programme permettra de faciliter l’accompagnement et le soutien financier des porteurs de projets et l’auto emploi des jeunes», souligne Ahmed Zaoui, chef de la division de l’action sociale au niveau de la wilaya de Rabat.

En matière de financement, la convention prévoit la création d’un fonds de soutien d’un montant de 10,4 millions de DH dont 4 millions de DH mobilisés par l’INDH. Le reste est réparti entre la commune de Rabat (2 millions de DH) et autant par le conseil préfectoral. Les porteurs de projets devront, quant à eux, débourser 30% du coût de leur projet.

Pour faciliter la procédure de transfert des crédits au profit des porteurs de projets bénéficiaires, il a été décidé de confier la gestion de ce fonds à l’association Amesip. «Un compte bancaire dédié à ce fonds sera mis en place pour recevoir les contributions des partenaires», indique Touraya Bouabid, présidente de l’Amesip. «Une fois les projets validés par une commission de sélection, les budgets seront progressivement débloqués au profit des jeunes entrepreneurs», précise-t-elle.

En plus du soutien financier, l’Initiative Idmaj prévoit aussi un accompagnement des promoteurs. Ainsi, les jeunes accédant au soutien de cette initiative n’auront plus à subir les tracasseries administratives pour le montage de leurs coopératives ou de leurs sociétés. Leurs dossiers seront pris en charge respectivement par l’Odeco et le CRI, et ce, systématiquement après la validation de leurs projets par le comité d’éligibilité, est-il indiqué.

Ces jeunes vont également bénéficier de la formation et l’encadrement, pré et post création d’entreprise, qui sera dispensée par l’OFPPT, l’Anapec et l’association Espace point départ, au sein du complexe socio-éducatif Nahda.

Noureddine EL AISSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc