Competences & rh

Mathématiques: Casio initie les élèves aux nouvelles technologies

Par Karim Agoumi | Edition N°:5387 Le 07/11/2018 | Partager
Une série de formations d’un mois en partenariat avec l’AREF
Plus de 80 lycéens et collégiens en bénéficieront
Nouveaux calculs, compatibilité avec les tablettes… Les options intelligentes des calculatrices
mathematiques-casio-087.jpg

Casio Middle East lance cette semaine, en partenariat avec l’AREF de Casablanca-Settat, une série de formations inédites pour améliorer le niveau des collégiens et des lycéens en mathématiques. Professeurs et élèves seront notamment initiés aux nouvelles options particulièrement utiles des calculatrices modernes telles que le recours à des icônes simplifiées ou encore la possibilité de les relier directement à des smartphones (Ph. Casio)

Les élèves du primaire affichent des scores déplorables en mathématiques à l’échelle internationale. C’est pour tenter d’améliorer leur niveau que Casio Middle East projette d’initier leurs professeurs aux nouvelles options des calculatrices actuelles, garantissant un apprentissage à la fois moderne et pédagogique qui pourrait bel et bien changer la donne.

Le programme, qui sera lancé cette semaine en partenariat avec l’AREF de Casablanca-Settat, profitera à pas moins de 80 collégiens et lycéens des écoles Talal Ibnou Abdellah de Casablanca et Ibnou Khouldoun de Mohammedia. Pendant quatre semaines, des experts en mathématiques rattachés à Casio dispenseront des formations sur le terrain à plusieurs professeurs.

«Ces séances d’accompagnement auront lieu directement en classe. Un moyen pour les enseignants d’appliquer immédiatement ce qu’ils auront appris et de partager ces nouvelles techniques avec leurs élèves», confie le responsable de Casio Middle East en Afrique du Nord Karim Abidi.

Les enseignants seront tout d’abord initiés aux nouvelles icônes «simplifiées» présentes sur les calculatrices actuelles. Des touches dont l’utilisation permet aux élèves de gagner considérablement en temps et en efficacité.

«Auparavant, les menus des machines à calculer prenaient la forme d’abréviations brouillonnes et souvent difficiles à mémoriser. Les icônes d’aujourd’hui sont autrement plus lisibles et pratiques», souligne le responsable.  Les professeurs seront également formés aux nouvelles fonctions de calculs disponibles, permettant de centrer l’évaluation sur le raisonnement mathématique.

Parmi ces dernières notamment, un modèle pour révéler automatiquement les nombres complexes. Egalement au programme de la formation, apprendre à créer des tableaux complexes en deux temps trois mouvements. Un moyen pour les lycéens de visualiser leurs calculs et de les représenter de manière plus concrète.

Enfin, professeurs et élèves seront familiarisés à la compatibilité des calculatrices avec les tablettes, les smartphones ou encore les rétroprojecteurs. Une option particulièrement utile qui permet de passer avec aisance d’un support de travail à l’autre sans avoir à retranscrire manuellement les données.

Un projet inédit en Afrique qui vise avant tout à démocratiser auprès des élèves l’utilisation des nouvelles options offertes par les calculatrices actuelles afin d’améliorer sensiblement leur niveau en mathématiques. Si l’essai s’avère concluant, le programme pourrait même se voir transposer à l’échelle nationale.

Karim AGOUMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc