Société

11e édition du Salon du Cheval: Une nouvelle dynamique pour les sports équestres

Par Jamal Eddine HERRADI | Edition N°:5373 Le 17/10/2018 | Partager
Un ancrage dans le développement économique
Importante participation au PIB
salon-du-cheval-073.jpg

Le Salon du Cheval d’El Jadida, dont la 11e édition a été lancée, lundi dernier, par le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts, Aziz Akhannouch, constitue désormais un événement phare confirmant l’ancrage du cheval dans le patrimoine national et la vie économique.

En outre, chaque édition permet, un tant soit peu, de revisiter une histoire exceptionnelle, celle-là même, qui a «contribué à libérer les énergies, laissé s’exprimer des passions et initié les jeunes générations à un héritage social et culturel ayant fait la gloire des ancêtres».

Le Salon d’El Jadida est ainsi devenu témoin de la grande dynamique que connaît la filière équine, notamment dans le cadre de la stratégie nationale tracée pour cette filière en 2011. Aujourd’hui, comme l’a affirmé à L’Economiste un agronome, spécialisé dans la recherche équine, le Salon a permis «le développement des utilisations du cheval, l’amélioration de la qualité de l’élevage marocain, la professionnalisation, la structuration et le renforcement de la filière».

La filière équine contribue de façon directe et indirecte à 0,61% du PIB national. En 2015, cette contribution a atteint quelque 6 milliards de DH de production de richesse, contre 3,4 milliards en 2007. Au fil de ces années, le Salon d’El Jadida est ainsi devenu témoin de la grande dynamique que connaît la filière équine, notamment dans le cadre de la stratégie nationale dédiée à  cette filière.

Cette année encore, l’engagement en faveur du développement de la recherche dans les domaines scientifiques et culturels, en relation avec le Cheval, se traduira par la présence de la communauté des professionnels dans le cadre de conférences et de séminaires autour de l’actualité de la filière équine.

Dans le cadre de son ouverture sur le continent africain, le salon connaîtra également la participation comme chaque année de plusieurs pays africains qui présenteront, à travers leurs stands et des activités équestres, le savoir-faire de leur pays dans le domaine équestre.

Lancé en 2008, le Salon du Cheval d’El Jadida en est à sa onzième édition. Onze ans déjà! L’entame de cette nouvelle décennie devrait concrétiser les acquis de la précédente. Une décennie au cours de laquelle la manifestation a gagné en maturité. Le challenge d’en faire un évènement important, attractif, prestigieux et de renommée internationale a été réussi.

Le Salon a, en effet, permis de réaliser des progrès, dans divers domaines liés à la filière équine depuis la première édition de 2008. Le thème choisi pour cette édition est «les sports équestres au Maroc».  Un thème qui traduit l’esprit qui a toujours prévalu chez l’ensemble des intervenants, les participants comme les organisateurs.

Le Salon du cheval, à travers les diverses activités sportives, ludiques, artistiques, littéraires, scientifiques... qu’il développe lors de chacune des éditions, participe, avec constance, au développement de la filière équine et à la préservation du formidable capital immatériel que représente le patrimoine équestre national.

Enfin, la Tbourida sera une des attractions phares du Salon dans l’esprit du thème de cette édition. Les meilleures sorbas du pays seront présentes et disputeront le Grand Prix Mohammed VI de Tbourida dans sa troisième édition. C’est dire que le spectacle est assuré.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc