Régions

Marrakech: Une semaine pour comprendre notre ciel étoilé

Par Stéphanie JACOB | Edition N°:5372 Le 16/10/2018 | Partager
19e édition du Festival d’astronomie de Marrakech du 16 au 28 octobre
Observations, ateliers et conférences pour les étudiants et le grand public
Promouvoir le projet de création d’une réserve de ciel étoilé, l’un des objectifs
festival-dastronomie-de-marrakech-072.jpg

Du 16 au 28 octobre, la 19e édition du Festival d’astronomie de Marrakech organise une formation de master class, des activités et ateliers pour les élèves et étudiants, et des conférences et observations pour le grand public (Ph. pixabay)

Pendant plus d’une semaine, la cité ocre se tourne vers son ciel. Du 16 au 28 octobre, la 19e édition du Festival d’astronomie de Marrakech entend sensibiliser à la fois le grand public mais surtout les acteurs scolaires.

En effet, l’Association d’astronomie amateur de Marrakech, en collaboration avec ses partenaires, organise une formation de master class, avec l’Agence universitaire de la francophonie, pour 20 élèves et étudiants, avec parité homme-femme, tiennent à souligner les organisateurs.

Le nombre de bénéficiaires étant limité, l’événement prend aussi ses quartiers dans quelques écoles et collèges de la région Al Haouz pour des activités et ateliers scientifiques dédiés à ce sujet. Techniques de l’astrophotographie avec séance pratique de prise des images ou initiation à la lecture du ciel sont certains des angles choisis adaptés aux enfants.

Des conférences sont également au programme pour le public comme celle posant la question de «la nuit: en voie de disparition?» ou celle sur «l’importance de conserver le lien cosmique». Samedi 27 octobre, l’Observatoire de l’Oukaimeden s’ouvre à tous les amateurs pour une observation du ciel, une visite des lieux et équipements et une conférence offrant une brève histoire de l’astronomie. Le lendemain, au programme du festival, il est question de l’observation des taches solaires suivie d’une randonnée découverte des gravures rupestres.

Notons que cette 19e édition est organisée en marge d’un workshop international sur la pollution lumineuse. De quoi promouvoir le projet de création d’une réserve de ciel étoilé, Atlas Dark Sky, dans les montagnes du Haut Atlas, entourant l’Observatoire de l’Oukaimeden (voir L’Economiste n°5237 du 26/03/2018).

En marge, un concours public pour la meilleure photo du ciel a été lancé à tous les amateurs de photographie. Le classement tiendra compte de la qualité technique de la photographie et de la qualité artistique sur le même thème que celui choisi pour l’événement: «Le ciel: un patrimoine à préserver». Les 3 meilleures réalisations retenues par le jury seront primées et tous les participants pourront adhérer à titre gracieux pour 2 ans à l’Association d’astronomie amateur de Marrakech.

De notre correspondante permanente, Stéphanie JACOB

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc