Dossier Spécial

Marrakech: Le puzzle d’un pôle scientifique en place

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5350 Le 14/09/2018 | Partager
Public et privé accélèrent le développement des partenariats
Ouverture des écoles d’architecture et d’agriculture durable à Benguérir
marrakech-universite-mohammed-vi-050.jpg

De par son écosystème, l’Université Mohammed VI de Benguérir confère à Marrakech une place de choix dans le paysage de l’enseignement supérieur (Ph. L’Economiste)

Consolider les acquis. C’est l’objectif affiché par l’Université Cadi Ayyad de Marrakech/Safi pour cette rentrée. Cette université a été parmi les tout premières à avoir créé des cours en ligne, pariant sur une innovation pédagogique avec ses propres Mooc inspirés du modèle américain «massive open online courses». 

L’application [email protected] est un autre projet qui vise à accompagner cette dynamique en permettant l’accès facile et rapide à tous les services en ligne. Côté langue, l’UCA a mis en place une plateforme d’apprentissage des langues étrangères et des modules de formation à distance avec un suivi permanent assortie de mesures incitatives et contraignantes.

Un niveau requis de langue française -le niveau B2 sera exigé pour l’accès aux licences professionnelles alors que le TOEIC ou le DALF sera un prérequis pour le master. Cette année, l’objectif est la consolidation de ces avancées, insiste le management de l’université qui doit faire face à une nouvelle hausse spectaculaire de ses effectifs. 36.000 nouveaux étudiants rejoignent les rangs des facultés de Cadi Ayyad, ce qui porte les effectifs à 110.000 étudiants. 88% d’entre eux sont inscrits dans les filières dites à accès ouvert.

La Faculté des sciences économiques et juridiques concentre 30% de ces nouveaux inscrits et se retrouve comme chaque année, sous pression. Dans le secteur privé, cette rentrée est marquée par de nouveaux partenariats qui sont des leviers de visibilité et de reconnaissance internationale. Ainsi, l’Université privée de Marrakech (UPM) s’est associée à Emlyon Business School pour les filières scientifiques (programmes Ingénieur, Santé, Architecture d’intérieur).

«Une particularité qui permet de donner une double compétence scientifique et managériale aux étudiants de l’UPM. Cette double compétence est plébiscitée par les entreprises, elle améliore la capacité d’insertion professionnelle, sans compter la possibilité d’accès à des métiers à la croisée de plusieurs disciplines comme par exemple ingénieur d’affaires, manager d’une unité scientifique», explique Alexandrine Allard de l’UPM.

marrakech_fac_de_droit_050.jpg

Comme chaque année, c’est la Faculté des sciences économiques, juridiques et sociales qui attire le plus grand nombre de nouveaux inscrits. Pour cette rentrée, l’Université Cadi Ayyad accueille au total 36.000 nouveaux étudiants

Dans la filière la Santé, l’université a noué un partenariat avec CESPU - Coopérative d’enseignement supérieur polytechnique universitaire pour des doubles diplômes. Enfin, ESC Clermont délocalise à l’UPM son programme Doctorate in Business Administration (un cursus de trois ans accessible aux bac+5. 30% des enseignements sont assurés par des professeurs du groupe ESC Clermont, le reste par des professeurs de l’UPM. A Benguérir, l’offre de l’Université Mohammed VI polytechnique (UM6P) s’enrichit avec le démarrage de l’Ecole d’architecture, de planification et de design.

Celle-ci vise à devenir une institution leader au Maroc et en Afrique en matière d’éducation et de recherche dans les domaines de l’architecture, de l’urbanisme et du design. Autre nouvel établissement au sein de cette université, l’Ecole d’agriculture, des engrais et des sciences de l’environnement (ESAFE). Son objectif est de former des experts qui contribueront à la sécurité alimentaire en faisant progresser la recherche et en améliorant les engrais et les produits végétaux, la gestion de l’eau et des sols.

Les deux établissements ciblent particulièrement les étudiants provenant de l’Afrique subsaharienne où le groupe OCP est étroitement engagé dans une stratégie d’accroissement des rendements agricoles via l’utilisation des engrais. Pour rappel, le premier établissement de l’UM6P est l’Ecole de management industriel (EMINES) fondée en partenariat avec l’Ecole des mines de Paris avec des formations ingénieurs, doctorales et mastères spécialisés.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc