International

USA/UE: Une trêve dans la guerre commerciale

Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5324 Le 27/07/2018 | Partager
Trump et Juncker ont scellé un accord
Pas de tarifs douaniers sur l’automobile pendant les négociations

Lors de leur rencontre à la Maison-Blanche, le président américain Donald Trump et le chef de l’exécutif européen Jean-Claude Juncker ont désamorcé la crise née des tarifs douaniers imposés par les Etats-Unis. Ils ont annoncé une série de décisions dans plusieurs secteurs (l’agriculture, l’industrie et l’énergie…). Voici les principaux points de l’accord Etats-Unis/UE:
 Zéro tarif douanier: C’est une nouvelle phase dans les relations entre les Etats-Unis et l’UE. Le président américain a mis en avant leur volonté commune d’aller à terme vers «zéro tarif douanier» dans leurs échanges industriels. Le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a confirmé qu’il n’y aurait pas de taxes douanières sur le secteur automobile européen pendant les négociations entre Washington et Bruxelles.

  • Acier/aluminium: Le président américain a promis de résoudre la question des tarifs douaniers américains de 25% sur l’acier et de 10% sur l’aluminium européens. Ce sont précisément ces taxes, en application depuis le 1er juin, qui avaient ravivé les tensions entre Washington et Bruxelles. Il n’a cependant pas précisé si cela signifiait que l’administration Trump allait suspendre, voire supprimer ces taxes. Juncker n’a pas précisé si les représailles européennes à ces taxes allaient aussi être levées.
  • Agriculture: L’UE va commencer presque immédiatement à acheter beaucoup de soja aux producteurs américains. Il s’agira de commercialisation puisque la culture de soja génétiquement modifié est interdite en Europe. Le soja devra aussi être au préalable homologué par l’UE. L’Union importe actuellement beaucoup de soja des pays d’Amérique latine car, depuis l’accord agricole de Blair House (accord bilatéral UE/USA de 1992), elle a renoncé à cultiver du soja.
  • Automobile: Selon une source européenne, aucun nouveau tarif douanier ne sera imposé sur les importations de voitures européennes aux Etats-Unis. Il s’agit d’un dossier particulièrement sensible pour l’Allemagne où ce secteur clé emploie quelque 800.000 personnes. La Maison-Blanche a chargé fin mai son département au Commerce d’examiner la possibilité d’imposer des taxes supplémentaires allant jusqu’à 25% sur ce secteur stratégique de l’économie mondiale.
  • Gaz naturel: L’Union européenne va augmenter ses importations de gaz naturel liquéfié en provenance des Etats-Unis. 
  • Réformer l’OMC: Les Etats-Unis et l’UE vont travailler de concert afin de réformer l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Le but est de s’attaquer au problème de pratiques commerciales déloyales incluant le vol de la propriété intellectuelle, le transfert forcé de technologies, les subventions industrielles, les distorsions créées par les entreprises d’Etat et la surcapacité. 

Satisfecit allemand, lignes rouges françaises

L’accord soulève des espoirs de trêve dans le conflit commercial qui menace, avant tout, Berlin, mais aussi des questions à Paris qui a rappelé ses lignes rouges notamment en matière agricole. «Nous avons des normes sanitaires, alimentaires et environnementales élevées et des règles de production auxquelles nous sommes attachées parce qu’elles garantissent la protection et la sécurité de nos consommateurs», a souligné le ministre des Finances Bruno Le Maire. Il a demandé également que «l’accès aux marchés publics américains fasse partie des discussions considérant qu’ils sont aujourd’hui largement fermés aux entreprises européennes».

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc