De bonnes sources

Défense commerciale: Un manque d’effectif pénalisant

Par Faiçal FAQUIHI | Edition N°:5273 Le 16/05/2018 | Partager

Le département du Commerce extérieur est «sous pression» à cause notamment du nombre grandissant des requêtes de défense commerciale. Ses enquêteurs travaillent pourtant d’arrache-pied pour faire face aux sollicitations des opérateurs qui se plaignent de concurrence déloyale.

Mais le département qui relève du ministère de Moulay Hafid Elalamy peine à suivre le rythme à cause d’un manque d’effectif, selon nos informations. Le cas le plus emblématique est celui de l’Association des producteurs de raisin du Maroc. Ses membres réclament des clauses de sauvegarde contre le vin européen. Ce dossier, qui remonte à mi-mai 2016 déjà, tarde à être traité: 12.000 emplois directs en jeu.

Diana Holding, Brasserie du Maroc et Bourchana notamment vont se réunir pour trouver une issue à cette impasse administrative. Même si plus d’une dizaine de mesures de sauvegarde ou d’antidumping ont été appliquées entre 2011 et 2018.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc