Entreprises

Lymouna-Matysha lance sa zone industrielle

Par Fatiha NAKHLI | Edition N°:5273 Le 16/05/2018 | Partager
La première du genre dans le Souss Massa
Une plateforme visant la création d’un écosystème pour l’industrie agroalimentaire
Plus de 800 postes d’emploi à la clé
lymouna-matysha_zi_073.jpg

La ZI Lyma a nécessité 220 millions de DH de nouveaux investissements, en plus des 180 millions de DH déjà injectés. Cette enveloppe concerne les deux stations de primeurs et d’agrumes, en plus de l’unité d’emballage de carton, déjà fonctionnelles. L’investissement global est donc de 400 millions de DH

Dans une première initiative du genre dans la région Souss Massa, le groupe Lymouna-Matysha vient de lancer sa zone industrielle privée, «Lyma», à Sebt El Guerdane (province de Taroudant). «Ce projet rentre dans le cadre de l’implication du secteur privé dans la déclinaison régionale du Plan d’accélération industrielle pour la période 2014/2020», explique Taquie-Dine Cherradi El Fadili, PDG du groupe.

«Lyma favorisera la création d’un écosystème agro-industriel qui agira comme levier de développement économique et social», ajoute-t-il.

Dans le détail, la plateforme «Lyma» s’étend sur une superficie de 16 ha, extensibles à 36 ha à terme. Elle comprend plusieurs zones: commerciale, industrielle, logistique et administrative intégrées à la région de Sebt El Guerdane. Côté financement, 220 millions de DH de nouveaux investissements seront mobilisés, en sus des 180 millions déjà injectés. Ils concernent les deux stations de primeurs et d’agrumes, en plus de l’unité d’emballage de carton, déjà fonctionnelles. L’investissement global est donc de 400 millions de DH.

La zone industrielle Lyma générera 700 nouveaux emplois directs qui s’ajouteront aux 107 postes déjà créés. D’où un total de plus de 800 emplois permanents, soit 240.000 journées de travail par an. Concernant les emplois saisonniers et indirects, ils représentent plus de 100.000 journées de travail qui s’ajoutent aux 160.000 journées actuelles, soit un total de 260.000 journées de travail.

«De par sa position géographique, la zone industrielle Lyma permettra de proposer des solutions logistiques de proximité. Elle facilitera également l’accès aux ressources financières, humaines et matérielles», précise Fouad Benhammou, directeur de la station Lymouna.

C’est ainsi que de grands bénéfices collectifs sont attendus à travers la massification, la mutualisation et le partage d’infrastructures à la pointe de la technologie. En plus de l’émergence de plusieurs milliers de postes de travail permanents et saisonniers, la ZI permettra d’encourager les coopératives et les jeunes promoteurs, participant ainsi à la stabilisation des populations locales. Des impacts socio-économiques certains appelés à booster la région.

Le groupe Lymouna-Matysha, qui célèbre ses 30 ans d’existence au service du développement agricole, a aussi lancé la première édition de sa manifestation annuelle «Lyma Event 2018». Un évènement dont l’objectif est d’encourager les professionnels du secteur.

Différents prix ont été octroyés lors de la soirée organisée vendredi dernier, et à laquelle ont été conviées plus de 1.500 personnes. Entres autres, les prix des Meilleurs apporteurs d’agrumes, apporteur de primeurs, Jeune promoteur et Partenaire étranger. En plus du prix de la performance commerciale et celui de l’innovation.

Carte de visite

Le groupe Cherradi El Fadili (Cherradi Holding au Maroc & Taki Holding en France) opère dans la production et l’exportation des fruits & légumes, et plus particulièrement des agrumes et primeurs. Pour le pôle primeurs, le tonnage export total est de 65.000 tonnes durant la campagne 2017/2018. Ce qui représente 8% de la production nationale. Quant à lui, le pôle agrumes vise, durant l’actuelle campagne, un objectif export de 40.000 tonnes, soit 7% de la production nationale. L’approvisionnement en agrumes est assuré par les productions en propre des sociétés Aragana & Menzah (320 ha). Enfin, le pôle international est piloté par la Holding Taki, qui gère une plateforme commerciale au niveau du marché Saint-Charles à Perpignan, et réalise un chiffre d’affaires consolidé d’environ 50 millions d’euros. Par ailleurs, les performances du groupe à l’export se traduisent par un chiffre d’affaires de 780 millions de DH pour la campagne en cours. Le chiffre d’affaires consolidé Maroc est d’environ 1,1 milliard de DH, en incluant les filiales non exportatrices du groupe. A noter que Lymouna-Matysha a enregistré ces cinq dernières années une croissance annuelle à deux chiffres, allant jusqu’à +30% lors des deux dernières campagnes (2015/2016 et 2016/2017). «Cette bonne  dynamique se poursuivra certainement durant les trois prochaines campagnes export, et ce, dans le cadre de la vision stratégique 2018-2021 du groupe», nous indique le management.

 

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc