Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:5271 Le 14/05/2018 | Partager

■ Blessé par balle par… son chien!

cari_insolite_071.jpg

 

Un habitant de l'Iowa a été blessé par balle par son propre chien, un accident qui illustre à nouveau le danger de la dissémination des armes à feu aux Etats-Unis. Richard Remme, 51 ans, s'amusait mercredi sur le canapé avec son compagnon à quatre pattes nommé Balew, qu'il a voulu faire descendre de son giron. Balew a alors tenté de retourner sur les genoux de son maître, un résident de la ville de Fort Dodge. M. Remme portait à la ceinture son pistolet Ruger 9 mm. «J'étais sur le canapé et on faisait les fous, le chien et moi. Je le descendais de mes genoux et il y revenait en sautant», a relaté le quinquagénaire barbu au journal local The Messenger. Balew, un croisement entre un pitbull et un labrador, a, semble-t-il, désactivé le cran de sûreté de l'arme en l'accrochant avec son harnais, puis a marché sur la détente. La balle est partie se loger dans la jambe de M. Remme. L'homme a appelé le numéro d'urgence 911 et se trouvait toujours hospitalisé jeudi. «Je me suis fait tirer dessus par mon chien», a résumé la victime. «Je n'avais jamais entendu un truc pareil», a commenté au Messenger le chef de la police de Fort Dodge, Roger Porter. «Se faire tirer dessus par son chien n'arrive qu'en Amérique», a commenté Shannon Watts, fondatrice de Moms Demand Action for Gun Sense in America, une organisation qui lutte contre la prolifération des armes aux Etats-Unis.

■ Cinq habitants rachètent leur île
La petite île d'Ulva, perle d'Ecosse aux plages immaculées, a été rachetée par cinq de ses six habitants qui craignaient de la voir tomber entre les mains de magnats venus de Russie ou du Moyen-Orient, a annoncé vendredi une organisation locale. Ulva avait été mise en vente en juillet dernier par le sixième habitant de l'île, membre d'une famille aristocratique à laquelle elle appartenait depuis des décennies. Ses cinq autres occupants, regroupés au sein d'une organisation locale, ont pu la racheter en profitant d'une loi octroyant aux communautés locales un droit de préemption. Mise en vente pour 4,25 millions de livres (4,77 millions d'euros), l'île a été rachetée «à un prix fixé par une évaluation indépendante commandée par le gouvernement écossais», indique dans un communiqué la petite organisation qui a pu réunir les fonds grâce à une subvention du gouvernement écossais et aux contributions de 500 personnes. Lors de sa mise en vente, le propriétaire, Jamie Howard, l'avait décrite comme «l'une des plus belles îles privées d'Europe du Nord», attirant des magnats étrangers, et les insulaires avaient alors craint d'être expulsés. Avec sa vue sur la montagne Ben More et la spectaculaire cascade Eas Fors de l'île voisine de Mull, Ulva est de fait un endroit idyllique. A son apogée, l'île comptait plus de 800 habitants. Son déclin a commencé au XVIIe siècle, lorsque les propriétaires terriens ont évincé en masse les agriculteurs des Highlands pour transformer leurs champs en pâturages pour moutons.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc