International

Comment être à l’écoute des citoyens

Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5271 Le 14/05/2018 | Partager
Bruxelles lance une consultation publique en ligne
Chômage, crise migratoire, sécurité, terrorisme, climat… les priorités

Voilà une excellente idée qui pourrait inspirer le gouvernement marocain et surtout nos élus. Pour demander à tous les Européens la direction qu'ils souhaitent que l'Union européenne prenne à l'avenir, la Commission européenne vient de lancer une consultation publique en ligne. Celle-ci s'inscrit dans le cadre du débat plus large sur l'avenir de l'Europe lancé avec la publication du livre blanc de la Commission le 1er mars 2017 (voir encadré).

Elle a été préparée par un groupe de près de 96 citoyens issus de 27 Etats membres (à l'exception du Royaume-Uni, qui quittera l'UE fin mars 2019), qui se sont réunis pour décider des questions à poser à leurs concitoyens européens. C’est un exercice de «démocratie participative».

«Alors que les élections européennes se rapprochent, il est temps de décider de ce que devrait être l'avenir de l'Union européenne à 27. En tout état de cause, il faut que ce soit une Europe construite par les Européens…», a indiqué Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne.

Quel avenir voulons-nous pour nous-mêmes, pour nos enfants et pour notre Union? C’est la question posée aux Européens. Ces derniers doivent s’exprimer sur les sujets qui les intéressent et sur ce qu’ils attendent des dirigeants.

Sans grande surprise, le questionnaire (accessible en différentes langues via le lien https://ec.europa.eu/commission/consultation-future-europe_fr) porte sur les principaux sujets d'inquiétude des Européens. Sur la liste figurent le chômage, la crise migratoire et la protection des frontières, la sécurité, le terrorisme et la radicalisation, l’environnement et le climat…

Le questionnaire a été établi par un «Panel citoyen européen» ayant rassemblé à Bruxelles une centaine de personnes de toutes les classes d'âge et de tous les métiers. Ce panel, chargé d'identifier 12 questions principales qui préoccupent les Européens, a débattu sous les auspices du Comité économique et social européen (CESE).

Cet organe consultatif de l'UE se compose de représentants d'organisations de travailleurs et d’employeurs et d’autres groupes d’intérêts. Il transmet des avis sur des questions européennes à la Commission, au Conseil de l’UE et au Parlement européen et sert ainsi de lien entre les instances de décision et les citoyens de l'UE.

La consultation en ligne se déroulera parallèlement aux dialogues citoyens organisés par la Commission européenne et par les Etats membres. Près de 700 de ces débats publics interactifs se sont tenus dans 160 villes depuis 2012 et la Commission va accroître leur fréquence d'ici aux élections européennes de mai 2019. L'objectif étant d'organiser quelque 500 manifestations supplémentaires.

En plus de l'action menée par la Commission, des dialogues citoyens sont actuellement organisés par les gouvernements nationaux dans tous les Etats membres. Et ce, à la suite d'une initiative de la France qui a reçu le soutien des chefs d'Etat ou de gouvernement de la future Union à vingt-sept.

La Commission partage le fruit de son expérience avec les Etats membres. Un rapport intermédiaire sur le processus du livre blanc sera publié lors du Conseil européen de décembre 2018. Un rapport final sera ensuite présenté lors du premier sommet de l'UE à 27 à Sibiu, en Roumanie, le 9 mai 2019, soit quelques semaines avant les élections européennes.

Ce que dit le livre blanc

ecoute_citoyens_071.jpg

Ph. Commission européenne

Le livre blanc a décrit plusieurs scénarios. Les citoyens craignaient souvent que leur pays soit à la traîne et devienne une sorte d’Etat membre de «seconde classe». De manière générale, les citoyens étaient préoccupés par les incertitudes auxquelles est actuellement confrontée l’Europe et par la perspective de la perte de stabilité dans tous les domaines, politique, économique, social et culturel. Ce sentiment d’instabilité semble avoir poussé les citoyens à se rapprocher de l’Europe et de ses valeurs.

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc