De bonnes sources

Boycott: Gare aux «fake news»

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5270 Le 11/05/2018 | Partager

Face à l’ampleur de la campagne de boycott, le gouvernement a menacé de poursuivre les personnes «véhiculant de fausses informations». Pour Mustapha El Khalfi, «la campagne de boycott est alimentée par des informations erronées». Il estime que les personnes qui véhiculent ces fausses informations, en vue d’induire les citoyens en erreur, risquent d’être poursuivies en justice, en vertu de l’article 72 du code de la presse. Ce dernier prévoit une amende de 20.000 à 200.000 DH contre quiconque ayant publié, diffusé ou transmis, de mauvaise foi, une nouvelle fausse, des allégations, des faits inexacts. Interpellé sur l’application de ce texte aux utilisateurs des réseaux sociaux, El Khalfi, a rappelé que l’article en questin précise que ces sanctions s’appliquent en cas de diffusion d’informations «par les différents moyens d’information audiovisuelle ou électronique et tout autre moyen utilisant un support électronique».

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc