Courrier des Lecteurs

Courrier des Lecteurs

Par L'Economiste | Edition N°:5269 Le 10/05/2018 | Partager

Boycott: Il perdure encore!

La campagne de boycott de Sidi Ali, Centrale Danone et Afriquia bat son plein depuis plus de deux semaines! Une affaire nationale dont l’impact médiatique est amplifié à travers les vidéos et les photos sur le sujet qui font le tour des réseaux sociaux. (cf. notre édition du 03/05/2018)

boycott_069.jpg

■ Boycottons un produit et non une marque!
Le boycott est positif pour le consommateur… Néanmoins, il faut boycotter un produit et non une marque! L’opération devrait ainsi concerner le carburant, par exemple, que je trouve trop cher. Que font alors les associations de protection du consommateur ou encore les services de contrôle de la qualité des produits? En effet, d’une station d’essence à l’autre, on constate des différences de qualité et de prix. L’Etat doit agir pour protéger le citoyen!
Citoyen honnête

■ Un règlement de compte personnel
C’est beaucoup plus une action politique initiée contre une personne qui a fait ses preuves au sein du Plan Maroc Vert. Tout ceci démontre malheureusement que les Marocains n’ont pas atteint un certain niveau de maturité dans l’analyse de cette situation, puisqu’on parle d’augmentation du prix du lait qui n’existe pas… La faute à un système éducatif beaucoup trop défaillant. Je demeure de mon côté persuadé que monsieur Akhannouch est un personnage apte à contribuer au mieux au développement réel du Royaume. Qui se moque du peuple?
Ouahab

■ Centrale, une marque  française avant tout!
Je tiens à clarifier une information essentielle. Centrale Danone n’est pas une marque nationale! En effet, 99,7% de ses actions sont la propriété de la marque française Danone!
Citoyen  

■ Les prix doivent être révisés à la baisse
Les prix des produits laitiers et de leurs dérivés sont au-dessus de la normale et ceux des eaux minérales aussi! Par conséquent, ces produits sont trop chers pour des familles avec enfants, ces derniers ayant besoin de cette matière nutritive essentielle pour leur croissance. Pour débloquer cette situation infernale, Centrale Danone doit réviser ses prix pour la simple et bonne raison que c’est elle qui enregistre un manque à gagner. Je salue par ailleurs  tous mes compatriotes qui ont mené cette compagne et j’aimerais que l’intégralité du peuple marocain boycotte les produits alimentaires de première nécessité.
Medrimo
 

boycott-afriquia-069.jpg

■ Il n’y a pas qu’eux!
Certes, 7 DH le litre représente un prix trop élevé pour le consommateur marocain. Néanmoins, toutes les autres marques pratiquent un prix similaire… Il faudrait donc boycotter toutes les compagnies et pas uniquement Centrale Danone. Opérer un boycott «sélectif» ne peut que nuire directement à une catégorie de nos concitoyens (éleveurs, main-d’œuvre...). Alors, il vaut mieux faire preuve de logique avant d’agir par imitation!
Mohammed

■ Le poids de la population sous-estimé
Centrale Danone sort de son silence mais en faisant usage d’un discours  menaçant plutôt que réconciliant.  Mauvais calcul pour cette multinationale qui négocie mal son intervention et sous-estime le pouvoir d’une population qui préfère consommer davantage de thé que de lait... Au lieu d’accepter de diminuer de quelques centimes le prix du lait et de gagner ainsi la confiance des citoyens, la société continue de jouer avec le feu. Le boycott ne fait que commencer!
Benzaouia

                                                                          

Parkings souterrains à Rabat: Ce n’est pas trop tôt!

circulation-rabat-069.jpg

Il était temps! Le conseil de la Commune de Rabat vient de lancer des appels d’offres pour mettre sur pieds trois importants parkings publics souterrains dans la capitale. Des solutions qui s’imposaient d’urgence d’après nos lecteurs. (cf. notre édition du 02/05/2018)

■ Une gestion millimétrée s’impose!
Ce projet est intéressant mais nécessite néanmoins une véritable étude de faisabilité réalisée par des professionnels pour éviter les rafistolages fastidieux et gênant la circulation. En effet, les travaux pharaoniques visant à élargir de 50 centimètres une voie terminée il y a plus de deux mois de cela me rendent malade! Des parkings souterrains s’imposent donc largement mais leur sécurité et leur gestion doivent être étudiées au préalable.
Rbatia

■ Urgence
Bravo pour cette initiative. En effet, très bientôt, il sera quasiment impossible de circuler ou de stationner dans les rues de la capitale. Cependant, avant d’entamer la réalisation de ces projets, les responsables devront impérativement enquêter sur les points noirs de la ville en termes de stationnement et sur les différents besoins des automobilistes. Ce qui est certain, c’est que la création de parkings souterrains s’imposait pour le quartier d’Agdal, particulièrement concerné par ce problème…
Ben-Omar Hassane

                                                                          

… Et d’autres réactions!

■ Fibre optique: Une mauvaise option marketing
Le constat à propos des problèmes de connexion internet est général. Est-ce logique de la part des responsables de laisser pourrir la situation et de décider de passer à la fibre optique dont l’abonnement est encore très cher? C’est une bien mauvaise option de marketing qui risquerait d’entraîner une fuite des internautes vers d’autres fournisseurs!
Sedrati

■ Enseignement: Attention à la privatisation!
Il faudrait préciser que l’enseignement représente l’épine dorsale du progrès et du développement des pays. C’est pourquoi il est nécessaire de faciliter l’accès à l’éducation et de fournir un enseignement de qualité au service des citoyens. Quant au secteur privé, ce dernier gagne de plus en plus d’adeptes au détriment de l’offre publique qui se dégrade progressivement avec le temps.
Simo

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc