Competences & rh

Premiers partenariats pour l’Essec Rabat

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5263 Le 02/05/2018 | Partager
Des conventions signées avec l’EMI et l’ENSIAS
Conférence sur l’entrepreneuriat au Maroc et en Afrique, pour le 1er anniversaire
Une occasion de faire le bilan après 2 ans de présence
vincenzo-esposito-vinzi-063.jpg

Pour Vincenzo Esposito Vinzi, DG de l’Essec Business School «après la phase de démarrage, on va travailler pour que  le campus de Rabat devienne un  partenaire intégré de son environnement socioéconomique régional» (Ph. NEA)

Bel optimisme affiché par le management de l’école française l’Essec Business School qui se   dit «tout satisfait» de son campus de Rabat. C’est ce que confirmait son directeur général, Vincenzo Esposito Vinzi, lors du 1er anniversaire du campus Essec Afrique ouvert à Rabat.

Actuellement, l’établissement compte quelque 120 étudiants dont 35 marocains, indique le management. En plus de 2 enseignants permanents, l’encadrement est assuré par des professeurs et experts issus des deux campus du Groupe de France. Ce dernier dispose aussi d’un 4e campus dédié à l’Asie installé à Singapour.

«Nous dispensons une formation de qualité et de même contenu à l’ensemble de nos étudiants, car il s’agit du même diplôme avec des examens qui se déroulent à la même date dans les différents campus», signale le DG de l’Essec Business School. « Ce qui explique l’application d’un même coût de scolarisation soit 12.500 euros par an», ajoute-t-il.

La première promotion de l’école a entamé son cursus en septembre 2016 au sein des locaux de l’UIR en attendant l’ouverture du campus situé sur le site de la Plage des Nations à Sidi Bouknadel. «Après ce démarrage réussi de notre campus de Rabat, notre ambition est de faire de ce dernier un vrai partenaire intégré dans l’économie régionale», indique  Vincenzo Esposito Vinzi.

Ce qui nécessitera de développer des relations avec des entreprises, des institutions et des partenaires académiques de la région. Aussi le groupe vient-il de conclure une convention avec l’Ecole Mohammedia d’Ingénieurs (EMI) et l’Ecole Nationale Supérieure d’Informatique et d’Assistance des Systèmes (Ensias).

«La première opération sera lancée cette semaine sous forme d’un atelier regroupant 70 étudiants de l’Essec avec une cinquantaine d’élèves ingénieurs de l’EMI et de l’Ensias», indique Thierry Sibieude, DG du campus Essec Afrique. Pendant deux jours, les étudiants vont travailler ensemble pour apporter des solutions à des problématiques posées par trois industriels de la région, explique-t-il.

Par ailleurs, pour ce premier anniversaire, l’école a organisé une conférence internationale sous le thème «les enjeux de l’entrepreneuriat en Afrique et au Maroc» en partenariat avec la Caisse Centrale de Garantie (CCG). Des tables rondes, animées par des experts et professionnels, ont  abordé différentes questions liées aux enjeux du moment. Elle se sont particulièrement intéressées aux financements des entreprises et des politiques publiques pour la promotion de l’entrepreneuriat, ou encore à l’éducation et formation au service de l’entrepreneuriat en Afrique.

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc