Culture

La Banque centrale revisite Ibn Battouta

Par Mohamed CHAOUI | Edition N°:5262 Le 30/04/2018 | Partager
Une exposition au Musée de Bank Al-Maghrib jusqu’à fin décembre prochain
Des ateliers pédagogiques pour enfants dès le mois de mai
Le Musée compte 4.500 billets de banque dont le premier remonte à 1910
abderrahim-chaabane-062.jpg

Pour le directeur du Musée de Bank Al-Maghrib, Abderrahim Chaâbane, «l’exposition a pour ambition non seulement de rendre hommage à l’œuvre de ce personnage illustre mais aussi de partager une histoire commune et stratégique pour les relations qu’entretenait le Maroc avec ses voisins du continent africain, déjà à cette époque» (Ph. Bziouat)

Fidèle à sa discrétion légendaire, Bank Al-Maghrib a ouvert une exposition consacrée au grand voyageur Ibn Battouta dans son musée jeudi dernier. Pris par d’autres activités, ni le wali ni le DG de la Banque centrale n’ont fait le déplacement pour marquer le lancement de cette manifestation qui dure jusqu’à la fin de décembre prochain.

La thématique en dit long sur la volonté de ressusciter ce personnage flamboyant de l’histoire marocaine: «sur les traces d’Ibn Battouta, de Tanger au Caire et de Mogadiscio à Tombouctou».

Pour Abderrahim Chaâbane, directeur du Musée de Bank Al-Maghrib, l’exposition a pour ambition non seulement de rendre hommage à l’œuvre de ce personnage illustre mais aussi partager une histoire commune et stratégique pour les relations qu’entretenait le Maroc avec ses voisins du continent africain, déjà à cette époque.

Ahmed Ettahiri, commissaire de l’exposition  et professeur chercheur à l’Institut national des sciences de l’archéologie et du patrimoine, abonde dans le même sens. Selon lui, «le circuit de l’exposition suit les pas du grand voyageur en Afrique du Nord, dans le bassin méditerranéen, sur les côtes orientales de l’Afrique, en Andalousie et au «pays du Soudan».

Le périple d’Ibn Battouta sera raconté à travers une sélection de monnaies frappées par les dynastes que l’auteur a rencontrés, des extraits de son récit et des cartes retraçant les étapes de ses voyages ». Par ailleurs, cette exposition est ponctuée de citations soigneusement placées sur l’itinéraire du grand voyageur. C’est le cas de celle d’Ibn Battouta: «voyager vous laisse d’abord sans voix, avant de vous transformer en conteur».

Une autre référence à Lao Tseu, le père fondateur du taoïsme chinois, est d’une simplicité qui en dit long sur la thématique: «un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas». Le grand écrivain et penseur libanais Amine Maâlouf est également mis à contribution: «N’hésitez jamais à partir loin, au-delà de toutes les mers, toutes les frontières, tous les pays, toutes les croyances».

De manière générale, la programmation annuelle du Musée est divisée en deux cycles, l’un dédié à la peinture et le second à l’art numismatique. A préciser que le Musée est le seul département de la Banque centrale à avoir une page facebook. Le jeune public n’est pas oublié.

En effet, parallèlement à cette manifestation, le Musée de Bank Al-Maghrib organise dès le mois de mai une série de représentations d’un spectacle de marionnettes qui met en scène, de manière ludique, les périples d’Ibn Battouta au profit des groupes scolaires. Des ateliers pédagogiques pour enfants seront également organisés. Dans la même lancée, une conférence, avec trois intervenants ayant travaillé sur ce grand voyageur, sera montée en octobre prochain.

Rappelons qu’après ses voyages, Ibn Battouta fut admis au palais mérinide de Fès où il raconta ses péripéties et ses découvertes. Le calife Ibnou Inane, captivé par ses récits, ordonna à Ibn Juzay de compiler les aventures du grand voyageur. L’œuvre fut intitulée «Tuhfat Annoddar fi Gharabi Al-amsar wa adja’ib al asfar».

Par ailleurs, le Musée de Bank Al-Maghrib dispose de 47.000 pièces de monnaie ancienne en or, argent et bronze. Il compte également 4.500 billets de banque, libellés en rial makhzani, en franc marocain et en dirham. Le premier billet émis remonte à 1910 et représente 20 rials makhzanis.

Médaille commémorative

Parallèlement à cet évènement, la Banque centrale a procédé à la frappe d’une médaille commémorative en argent. Sa mise en vente a démarré vendredi 27 avril dans les guichets de Bank Al-Maghrib et dans la boutique de son Musée au prix de 550 DH l’unité. Cette médaille présente à l’avers SM le Roi, avec en bas les millésimes 2018-1439. Au revers, elle présente en haut l’inscription d’Ibn Battouta avec le millésime 703-779/1304-1377,  et le portrait du voyageur. Le centre du revers comporte une représentation des moyens de transport utilisés lors du grand voyage d’Ibn Battouta, l’inscription de 120.000 km, à savoir la distance approximative du périple du voyageur ainsi qu’une carte géographique représentant l’itinéraire d’Ibn Battouta lors de ses voyages.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc