De bonnes sources

Affaire Samir: Un mois de mai très chaud

Par Faiçal FAQUIHI | Edition N°:5257 Le 23/04/2018 | Partager

Plusieurs procédures sont en cours dans la liquidation de la raffinerie Samir. La Cour d’appel de Casablanca se penche sur l’extension de la liquidation aux patrimoines des administrateurs et des dirigeants de la compagnie et le changement du liquidateur, Mohamed El Krimi, réclamé par la Banque Populaire. La juridiction gère aussi la reprise de la société qui tarde à venir. D’où d’ailleurs le sit-in des salariés affiliés à la CDT, le 20 avril, devant la préfecture de Mohammedia. Le tribunal correctionnel de la ville examine trois dossiers relatifs à des infractions à la réglementation des changes et douanières. Le DG de Samir, Jamal Baâmer, a été assigné en justice par la Douane. Il n’a pas à ce jour assisté au procès. Le Parquet va-t-il recourir à la force publique pour l’obliger à se présenter? Mai 2018 s’annonce très chaud pour les parties prenantes dans cette liquidation.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc