Société

Mondial 2026: Le Maroc conserve ses chances

Par Omar KETTANI | Edition N°:5257 Le 23/04/2018 | Partager
Qualité du dossier, stades modulables: des points appréciés par la Fifa
Cependant, la task force a soulevé des réserves
moulay_hfid_alami_057.jpg

Le président du comité de candidature, Moulay Hafid Elalamy, a salué la qualité des échanges avec les experts de la Fifa (Ph. F. Al Nasser)

L’heure est au bilan pour le comité de la candidature marocaine en vue de l’organisation de la Coupe du monde de football 2026. Suite à la visite éclair des émissaires de la Fifa pour l’évaluation du dossier marocain, qui a eu lieu du 16 au 19 avril, Moulay Hafid Elalamy, président du comité de candidature et ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Investissement, se veut rassurant.

C’est face à un panel de journalistes que le ministre a dressé un compte rendu exhaustif du rapport de la task force de la Fifa. Plusieurs volets ont été relevés au cours de cette rencontre. Le volet organisationnel de la tournée, les points forts du dossier appréciés par la Fifa, ou encore les remarques quant à certains éléments à améliorer.

Au niveau de son organisation, la visite de la task force a opéré des changements par rapport au programme initial, tient à préciser Elalamy. «Le parcours effectué par la délégation de la Fifa a  connu quelques déviations par rapport au planning initialement proposé».

Ces modifications, émanant de demandes spéciales de la Fifa, ont inclus la visite de Taghazout, de Tétouan et du stade de Tanger. Au cours des trois jours d’enquête, les membres de la commission ont pu s’enquérir du développement des infrastructures aussi bien touristiques que sportives.

Les émissaires se sont rendus notamment aux complexes hôteliers. Ils ont visité des hôtels de renom dont celui de La Mamounia, du Sofitel Thalassa d’Agadir, du Hilton de Tanger City Center, ou encore des Sofitel Tamuda Bay et Tour Blanche. Côté infrastructures sportives, les experts ont pu visiter les stades existants comme ceux de Marrakech, d’Agadir et Tanger, le centre d’entraînement du Maghreb de Tétouan.

Le comité de la Fifa a également examiné les projets en cours de réalisation comme celui du grand stade de Casablanca, de la gare du TGV de Tanger, et du futur centre des congrès d’Ourika. Notons que certains stades seront modulables pour accueillir les supporters.
Les sites touristiques ne sont pas en reste. «La visite de la task force s’est poursuivie notamment avec la Mosquée Hassan II et la corniche de Casablanca», a précisé  Elalamy.

Les experts de la Fifa ont salué «la qualité du dossier, le sérieux de l’équipe accompagnatrice, et le concept de stades modulables». Ils ont émis aussi la volonté de soutenir les deux candidatures et d’améliorer la qualité des dossiers. Les membres de la task force ont toutefois émis quelques réserves.

«Celles-ci concernaient, entre autres, la capacité de livraison des projets, la qualité des stades et la non-conformité d’une partie des gradins», a souligné Elalamy. Autre élément de taille, le Maroc est entré dans une phase de discussions approfondies avec la Fifa à ce sujet. Une autre visite prévue la semaine prochaine s’articulera autour de discussions entre experts nationaux et internationaux sur l’hébergement et les stades.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc