Entreprises

Hub Africa consolide son capital confiance

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5254 Le 18/04/2018 | Partager
L’Amdie et l’Asmex se joignent à l’organisation
10.000 participants sont attendus de plus de 26 pays en mai prochain

Hub Africa prend du galon! En six éditions, la plateforme, qui fait de Casablanca le carrefour des échanges intra-africains et Nord-Sud, s’ouvre à de nouveaux acteurs.

Pour l’édition 2018, le rendez-vous des investisseurs et entrepreneurs sera co-organisé avec l’Amdie et l’Asmex. «La synergie qui naîtra de cette collaboration donnera plus de visibilité au projet ainsi qu’aux startups et les aidera à s’ouvrir à d’autres marchés», fait valoir Zakaria Fahim, président de Hub Africa.

Ces partenariats rapportent de la stature à l’événement, de la crédibilité et de la confiance. Ce qui donne à Hub Africa une plus grande ouverture sur le monde et en fait un partenaire de choix dans une perspective de coopération triangulaire Maroc-UE-Afrique.

Dans cette dynamique, NGE Impact, organisateur de l’événement, monte un partenariat avec la région PACA (Provence-Alpes-Côte d'Azur) afin de consolider la place Maroc comme porte d’entrée sur l’Afrique. Les deux nouveaux entrants complètent une liste assez riche de partenaires: CJD international, ENCG Casablanca…

La 6e édition de Hub Africa se tiendra les 2 et 3 mai à l’espace Toro de Casablanca. Elle mettra à l’honneur la diaspora africaine établie dans les quatre coins du monde, sous la thématique: «Diaspora africaine au service du développement du continent».

Cette édition montrera aussi des visages de la diaspora entreprenante au Maroc. Le lancement d’un fonds de la diaspora est aussi en cours de préparation, annonce Zakaria Fahim. Sur le volet de la diplomatie économique, les diasporas sont un gisement pas suffisamment exploité au Maroc. «C’est pourtant les meilleurs ambassadeurs du Royaume», soutient Fahim.

A la précédente édition, NGE Impact a réalisé la première étude sur la diaspora sub-saharienne entreprenante au Maroc. Comment transformer cette épargne de consommation en épargne d’investissement. Des sujets connexes seront abordés, notamment l’adhésion du Maroc à la Cedeao. Un master class sera aussi organisé.

Dans le même sillage, une convention est en cours de préparation avec l'Agence marocaine de coopération internationale (AMCI) pour accompagner et développer les compétences entrepreneuriales des étudiants étrangers reçus dans le cadre de la coopération Sud-Sud.

Du côté de la CCG, l’on partage la vision du hub. La Caisse s’engage à investir dans les meilleures startups africaines, si celles-ci créent leur siège au Maroc, peu importe la nationalité d’origine. Ces financements relèveront du programme Africa Innov Invest. Les startups seront incubées et accompagnées afin de devenir des champions nationaux.

Les décideurs politiques s’impliquent

Parmi les nouveautés de cette édition, l’on peut noter la présence annoncée du président du Sénégal, Macky Sall, ainsi que le chef du gouvernement lors de la cérémonie d’ouverture.
La 1re édition du Bootcamp Hub Africa vise à connecter les lauréats des 10 pays participant au Pitch Hub Africa, pour accélérer le développement de leur projet d’entreprise et leur sensibilité interculturelle.
L’écosystème startup marocain sera aussi présenté: Innov Invest de la Caisse centrale de garantie (CCG), les fonds d’investissements et les structures d’accompagnement labellisées.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc