International

29e Sommet de la Ligue arabe Des sujets chauds au menu

Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5251 Le 13/04/2018 | Partager
Plusieurs conflits agitent le Moyen-Orient
Des enjeux multiples notamment pour le Maroc

Le 29e Sommet de la Ligue arabe est prévu dimanche 15 avril à Dhahran en Arabie Saoudite. Le Maroc y sera représenté au plus haut niveau.  Le Sommet qui connaîtra la participation de plusieurs responsables d’organisations régionales et internationales examinera plusieurs dossiers chauds.

Et à leur tête, la cause palestinienne, la lutte contre l’extrémisme et le terrorisme et les crises syrienne et libyenne, ainsi que la situation en Irak. La résolution de la crise au Yémen figure aussi parmi les plus grands défis auxquels les dirigeants arabes doivent faire face lors de ce Sommet.

Au cours des derniers jours, la situation en Syrie s’est sérieusement tendue. Les Occidentaux sont déterminés à riposter fermement à l’attaque chimique présumée dans la Ghouta orientale. Après avoir provoqué une montée de tensions en demandant à la Russie de se «tenir prête» à des frappes contre son allié syrien, Donald Trump a semblé temporiser. La Russie a dénoncé un «prétexte» utilisé pour lancer une opération militaire contre son allié, son ambassadeur au Liban avertissant qu’elle abattrait tout missile lancé contre la Syrie.

En France, le président Emmanuel Macron a également relativisé l’urgence d’une réaction, après avoir évoqué une annonce «dans les prochains jours». De son côté, la Première ministre britannique Theresa May a convoqué une réunion d’urgence de son gouvernement, afin de «discuter de la réponse à apporter aux événements en Syrie».

Pour sa part, la chancelière allemande Angela Merkel a elle aussi jugé «évident» que le régime syrien disposait encore d’un arsenal chimique. Tout en soulignant que Berlin «ne participera pas à des actions militaires» contre Damas. Le président turc Recep Tayyip Erdogan s’est dit préoccupé par le «bras de fer» engagé par certaines puissances étrangères.

La perspective d’une action militaire des Américains, soutenus par la France et probablement le Royaume-Uni, s’inscrit dans un contexte extrêmement difficile entre l’Occident et la Russie. Les relations sont déjà dégradées par l’affaire de l’ex-espion Sergueï Skripal.

Après un triple vote à l’ONU sans aucun résultat, son secrétaire général, Antonio Guterres, a exhorté les cinq membres permanents du Conseil de sécurité «à éviter une situation hors contrôle en Syrie». Tout en réaffirmant sa «grande inquiétude face à l’impasse actuelle». L’Organisation internationale sur les armes chimiques (OIAC) a annoncé qu’elle se réunirait, lundi 16 avril, pour discuter de l’attaque chimique présumée à Douma.

Le volet économique

Les travaux de la réunion du Conseil économique et social de la Ligue arabe se sont tenus, jeudi 12 avril à Riyad. Objectif: examiner et élaborer des projets de résolutions à inclure à l’ordre du jour du 29e Sommet de la Ligue. Les participants à cette réunion ont examiné les deux rapports du SG de la Ligue arabe sur l’action économique et sociale arabe, le suivi de l’application des résolutions du 28e Sommet, la discussion de la Charte arabe pour la protection de l’environnement outre la stratégie arabe pour la réduction des risques de catastrophes 2030. Plusieurs autres sujets étaient à l’ordre du jour notamment la zone arabe de libre-échange, l’Union douanière arabe et l’accord arabe sur les échanges de ressources phytogénétiques.

F. Z. T. avec Agences

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc