Entreprises

CFCIM: Le Kluster coache 5 startups

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5248 Le 10/04/2018 | Partager
Les jeunes pousses ExVivo, Bassite IT, Luxonik, Kitimimi, Cuimer sélectionnées
Elles auront accès au Club des Business Angels de la Chambre

La Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (CFCIM) s’engage à soutenir les jeunes entrepreneurs et la création d’entreprise. L’organisation a lancé, le 25 octobre 2017, le programme d’appui aux startups, «Kluster CFCIM», qui constitue un des maillons de son dispositif RSE.

Suite à l’appel à projets ouvert en octobre 2017, 150 dossiers de candidature ont été déposés. Une première sélection de 35 porteurs de projets a été retenue pour la présentation finale, qui a eu lieu les 22 et 23 mars dernier.

Au terme des pitchs, 5 startups ont été retenues: ExVivo, Bassite IT, Luxonik, Kitimimi, Cuimer. Face aux talents exprimés et à la qualité des projets présentés, le jury a pris la décision d’élargir le programme de mentoring à 15 autres startups qui bénéficieront également d’une adhésion gratuite d’une année. Les projets sélectionnés bénéficieront d’un parrainage ou mentoring d’un administrateur ou d’un membre correspondant de la CFCIM.

Les parrains leur offriront ainsi toute leur expérience pour les aider à élaborer leur business model ou encore leur stratégie de développement et leur ouvriront également leur carnet d’adresses. Le mentor qui leur sera attribué les connectera à son réseau et les aidera ainsi à décrocher leurs premiers bons de commande. Les startups sélectionnées auront accès au Club des Business Angels de la Chambre, qui pourront leur apporter le financement nécessaire au développement de leurs activités.

A travers cette initiative, «La CFCIM s’engage à faire en sorte que les projets incubés génèrent rapidement des revenus et surtout assurent leur pérennité sur les 3 prochaines années, en dégageant une rentabilité qui leur permettra de créer de l’emploi et de pouvoir voler de leurs propres ailes après 18 mois», explique Jérôme Mouthon, président du Kluster CFCIM et président de Buzzeff. Le programme permet surtout d’avoir accès à un réseau de plus de 3.750 adhérents de la Chambre.

Difficile d’estimer le nombre exact de startups au Maroc. Selon l’Apebi, le nombre varie autour des 5.000. Selon le Global Startup Ecosystem Report de 2017, la France en compte entre 2.000 et 2.600 dans le secteur de la technologie. Quant à la Silicon Valley aux Etats-Unis, elle en compte entre 12.700 et 15.600.

L’écosystème des startups est en pleine évolution au Maroc. Cependant, le fait que les initiatives publiques et privées au profit de cette catégorie d’entreprises se multiplient, les besoins d’accompagnement et de financement restent importants. D’où la nécessité de la multiplication de ce type d’initiatives.

Modèle économique

Durant les premières années, les «jeunes pousses» sont particulièrement dynamiques et ambitieuses, mais également vulnérables. Mettre en place un nouveau modèle économique (business model) exige, paradoxalement, une maîtrise des fondamentaux de la gestion, que les jeunes entrepreneurs apprennent souvent sur le tas et à leurs dépens.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc