International

Le grand retour des fusions-acquisitions

Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5247 Le 09/04/2018 | Partager
De grandes manœuvres dans l'aéronautique et la défense
2017, une année record tirée par les méga-deals, selon PwC

L'industrie aéronautique et défense (A&D) est en pleine mutation. En 2017, les opérations de fusions-acquisitions dans ce secteur ont atteint le montant exceptionnel de 72 milliards de dollars. Dépassant ainsi le précédent record établi à 67 milliards en 2015. C’est ce que dévoile une étude du cabinet de conseil et d’audit PwC qui revient sur les tendances de l’année 2017 et propose des pistes afin de relever les défis de 2018.

«L'activité a été favorisée cette année par le retour des industries de défense. Et ce, notamment en raison de tensions géopolitiques et de la nécessité pour tous les acteurs, civils et militaires, d’accélérer leur transformation digitale et technologique», indique Nicolas Veillepeau, associé en charge des transactions du secteur A&D.

D’après lui, «ces tendances se traduisent par des acquisitions dans les domaines de l'intelligence artificielle, de la robotique ou de la cybersécurité. Cette structuration des stratégies M&A (fusions-acquisitions, ndlr),  autour de briques technologiques, leur permet de se doter de compétences et de solutions en phase avec les mutations du secteur. Il s’agit d’une tendance de fond qui se poursuivra en 2018».

Si l’année comptabilise le même nombre de transactions qu’en 2016 (454 opérations en 2017), le montant moyen des transactions atteint le chiffre exceptionnel de 411 millions de dollars (+19% par rapport à la moyenne historique de 345 millions de dollars).

2017 s’impose clairement comme l’année des méga-deals avec 9 opérations d’une valeur supérieure au milliard de dollars, dont 4 d’une valeur supérieure à 5 milliards de dollars. En effet, l’opération la plus importante de l’année est celle réalisée en septembre entre United Technologies et Rockwell Collins pour un montant de 30 milliards de dollars. Cette acquisition, la seconde plus importante de l’histoire du secteur, permet à United Technologies de renforcer sa position dominante.

Elle est suivie par l'acquisition d'Orbital ATK par Northrop Grumman pour 9 milliards de dollars. Ces deux opérations permettent aux Etats-Unis de confirmer le dynamisme du marché fusions-acquisitions dans le secteur. L'Amérique du Nord demeure la région la plus active en 2017 et comptabilise 32% des transactions (+29% par rapport à 2016).

«L’activité a été particulièrement dynamique cette année sur le secteur, notamment en aéronautique civile qui draine la majorité des transactions (en valeur). Les acteurs ont besoin de gagner en masse critique, de s’internationaliser et de développer de nouvelles compétences…», détaille Benoît Romac, associé responsable du secteur Aéronautique, Défense & Sécurité chez PwC.

Le retour en force de la France

Absente depuis 2011 du classement des plus importantes opérations de fusions-acquisitions dans le secteur, la France revient en force. Elle s’impose à la 3e et la 4e position du classement des 5 méga-deals de l’année. Le montant cumulé des transactions réalisées sous pavillon français atteint les 13 milliards de dollars. L'acquisition de Zodiac Aerospace par Safran pour 7,25 milliards d’euros a ouvert la voie en janvier, alors que l'acquisition en décembre de Gemalto par Thales pour 4,8 milliards d’euros clôture l'année en beauté. Ces méga-deals tricolores permettent à l’Europe de se positionner sur la seconde marche du podium derrière l’Amérique du Nord en termes de valeur cumulée des opérations de fusions-acquisitions.

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc