Economie

Carburants: Les distributeurs rejettent les accusations d’entente

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5247 Le 09/04/2018 | Partager
C’est «inconcevable», selon le Groupement des pétroliers
Une nouvelle application en ligne pour comparer les prix à la pompe

Très critiqués durant les derniers mois, les patrons des sociétés de distribution des carburants ont rejeté les accusations d’entente sur les prix à la pompe. Le président du Groupement des pétroliers du Maroc (GPM), Adil Ziadi, a profité du lancement de la nouvelle application Mahatati, jeudi dernier, à Rabat, pour réagir sur ce dossier.

Pour lui, «il est inconcevable d’avoir une entente vu le nombre important des sociétés de distribution, qui s’élève à 18». Le président du GPM a mis en avant les conclusions d’une récente étude, ayant montré que «les prix au Maroc sont les moins élevés au niveau des pays de la Méditerranée». Parallèlement, «ces entreprises ont fait de grands efforts d’investissements, dont le coût s’élève à plus de 10 milliards de DH sur 5 ans».

Cela concerne notamment l’aspect stockage, mais également la mise à niveau de la signalétique et la modernisation des machines de distribution, afin «d’assurer une meilleure transparence vis-à-vis des clients». La nécessité de renforcer la transparence a été aussi reprise par les ministres présents lors de cette rencontre.

Pour le chef du gouvernement, cette exigence passe par «le renforcement de la compétitivité, qui devra aboutir à une baisse sensible des prix». Même son de cloche chez Lahcen Daoudi, ministre des Affaires générales et de la Gouvernance. Il a insisté sur l’importance de «renforcer la compétition entre les sociétés de distribution. L’objectif est d’aboutir à un environnement plus favorable pour les consommateurs».

Les deux responsables sont conscients que le lancement d’une application pour comparer les prix des différents distributeurs reste insuffisant. «D’autres mesures devront suivre, notamment en matière de refonte de certaines lois», selon les deux membres de l’exécutif. Daoudi a aussi promis de mettre en application des sanctions financières contre les distributeurs qui ne se conforment pas à la réglementation liée à la libéralisation des prix.

Cette application, baptisée Mahatati, est opérationnelle depuis vendredi dernier sur Android, et devrait être lancée aujourd’hui lundi, pour l’iOS. Pour El Othmani, cette application va offrir aux consommateurs «de meilleures conditions pour choisir leur fournisseur». Il a avancé que «la différence entre les prix dans les stations pourra atteindre 1 DH/litre».

Cette application, disponible en 2 versions, arabe et française, permet aux consommateurs d’être informés en temps réel des prix des carburants dans les différentes stations-service. Elle offre également des renseignements pratiques, en se basant sur la géolocalisation, pour identifier les stations proches, avec les détails des services qu’elles proposent.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc