Analyse

Mike Richardson, président du groupe Nexteer Automotive: «Nous avons suivi nos clients pour mieux les servir»

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5244 Le 04/04/2018 | Partager
Nexteer Automotive est un des grands équipementiers de Renault et PSA
Après le Maroc, le groupe américain compte pousser ses pions en Afrique
mike-richardson-044.jpg

Mike Richardson, président du groupe Nexteer Automotive: «Nous devons être proches de nos clients comme PSA pour répondre convenablement à leurs besoins» (Ph. NEA)

- L’Economiste: Pourquoi le choix du Maroc pour votre première implantation en Afrique?

- Mike Richardson: Nous avons démarré notre activité aux Etats-Unis avant d’élargir par la suite nos implantations à travers le monde. L’objectif est de chercher les clients et les zones qui offrent le plus d’opportunités pour notre production. Notre première installation hors USA était en Chine où on a fortement développé notre production. Après, notre réseau s’est étendu à d’autre pays comme l’Indonésie, l’Inde et le Mexique. Aujourd’hui, on pose un pied en Afrique à travers notre usine de Kénitra en cours de construction. Notre motivation: la relation étroite que nous entretenons avec les groupes PSA et Renault.

- Avez-vous rencontré des difficultés à trouver des compétences RH qualifiées?
- Sur ce point, j’étais rassuré de la part de notre équipe RH basée au Maroc qui m’a confirmé que les compétences requises pour accompagner le fonctionnement de notre usine de Kénitra sont disponibles localement.

- Comptez-vous entrer en service avant le démarrage de l’usine de PSA?
- Concernant ce point, je rappelle que PSA figure parmi les anciens clients de Nexteer avec une relation développée en Chine et en France. Près de la moitié de notre production de systèmes de direction assistée est livrée à PSA. Pour notre site de Kénitra, PSA et Renault restent nos majeurs clients.

- Votre usine de Kénitra représente-t-elle une plateforme à l’export sur le reste de l’Afrique?
- Nous prévoyons trois phases pour le développement de notre implantation au Maroc pour atteindre à terme une superficie couverte totale de l’usine d’environ 18.000 m2. Par la suite, on prévoit de se positionner également en Afrique à partir du Maroc. En plus de la bonne coopération des autorités marocaines, il y a également la disponibilité des ressources humaines qu’on va former et leur inculquer nos métiers pour leur permettre de se positionner dans d’autres pays.

Propos recueillis par Noureddine EL AISSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc