Analyse

Automobile: Montée en gamme à Atlantic Free Zone

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5244 Le 04/04/2018 | Partager
PSA ouvre le bal avec la production des moteurs
Et draine de nouveaux équipementiers à haute valeur ajoutée

La plateforme industrielle intégrée de Kénitra Atlantic Free Zone (AFZ) poursuit son développement en réalisant des résultats encourageants. Ce qui va lui permettre de se positionner, dans la prochaine décennie, comme un grand pôle industriel, notamment dans le secteur de l’automobile.

Après une période de démarrage, avec des activités concentrées particulièrement sur la fabrication des câbles électriques et le vitrage automobile, le site connaît actuellement une nouvelle tendance vers des filières valorisantes de haute technologie. Ce changement a été observé dès l’arrivée du grand groupe français PSA dont l’usine est en cours de construction.

Ce dernier devrait démarrer dès 2020 avec la production de 90.000 véhicules et autant de moteurs. L’implantation de PSA dans le site de Kénitra a permis de drainer de nouveaux équipementiers pour la fabrication de produits à haute valeur technologique. Comme l’américain Nexteer Automotive qui vient de lancer les travaux de sa première usine en Afrique. Dans un premier temps, elle produira des systèmes de direction assistée électriques (Electric Power Steering, EPS) avant d’étendre sa production aux systèmes de transmission.

«Il s’agit de produits très technologiques qui figurent au centre des évolutions de l’industrie automobile mondiale», indique Othman El Ferdaous, secrétaire d’Etat, chargé de l’investissement. «L’usine sera bâtie selon le principe de l’industrie 4.0», ajoute-t-il. Le responsable marocain espère que l’écosystème PSA, qui se renforce avec l’arrivée de Nexteer, permette d’accroître la valorisation  industrielle et la demande qui sera adressée aux PME marocaines.

La plateforme de Kénitra constitue également une opportunité pour les sociétés marocaines de forger leur savoir-faire et développer leurs métiers dans le cadre de joint-ventures avec des opérateurs de renommée internationale. Sur le volet emploi, on apprend que plus de 21.000 personnes sont actuellement en activité sur le site.

La zone fournisseurs occupée à plus de 90%

D’une superficie de près 37 ha, la zone fournisseurs PSA est presque remplie avec quelques hectares encore disponibles. Près de 7 opérateurs se sont déjà installés sur le site dont trois ont entamé les travaux de construction de leur unité. Parmi eux, on cite le groupe américain Lear et le français Faurecia. L’usine de Lear sera dédiée à l’assemblage des sièges et celle de l’équipementier français est destinée principalement à la production d’éléments de tableaux de bord pour le compte du groupe PSA.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc