Régions

Détroit: La connexion avec Motril monte en cadence

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5237 Le 26/03/2018 | Partager
3.500 camions en moins de 3 mois
Eviter le goulet d’étranglement du détroit, un de ses avantages
detroit-mortil-037.jpg

Les opérateurs choisissent de plus en plus la destination Motril pour la traversée du détroit (Ph. Adam)

La traversée du détroit de Gibraltar n’est plus une corvée, surtout pour les camions TIR. La connexion reliant TangerMed au port espagnol de Motril en est l’exemple. La liaison est opérée par la compagnie FRS qui a assuré son lancement en 2016. Selon des sources portuaires, elle affiche actuellement «complet».

A raison d’un départ par jour, le bateau assurant la connexion, le Miramar Express, a emporté dans ses cales et sur son pont 95 camions TIR dimanche dernier. Il s’agit de la capacité maximale pouvant être emportée, elle démontre l’intérêt porté par les opérateurs à cette ligne  en cette période de l’année.

En chiffres cumulés, TangerMed-Motril a transporté en moins de trois mois plus de 3.500 camions, soit l’équivalent du volume transporté lors de sa première année de service en 2016, selon l’Autorité portuaire de Motril. En effet, depuis cette date, le volume n’a cessé d’augmenter et a dépassé les 15.000 camions en 2017. Il est prévu qu’en 2018, ce chiffre serait largement dépassé. Le port de Motril a lancé divers aménagements pour faciliter la vie des opérateurs et des camionneurs. Parmi eux, la mise en place d’un espace de parking dédié dans la zone logistique de Motril ainsi que de nouvelles administrations qui s’ajoutent aux réaménagements effectués de l’autre côté de la ligne à TangerMed.

Depuis son lancement, les autorités espagnoles se sont en effet mobilisées pour faire réussir la ligne. Les installations ont été mises à niveau avec l’offre marocaine en incluant des équipes de contrôle douanier les week-ends. Il s’agit d’une permanence dont le port espagnol n’était pas équipé auparavant et qui permet d’assurer des départs le samedi et le dimanche, très prisés par les opérateurs. Depuis son lancement en 2016, la connexion a permis aux opérateurs de réaliser de nettes économies en termes de carburant et de temps, l’un de ses plus gros avantages.

Cette ligne permet aussi d’éviter le goulot d’étranglement que constitue la ligne TangerMed-Algésiras. Elle permet de disposer d’un accès direct à l’autoroute A-7, une des voies névralgiques du transport routier au sud de l’Europe, et de faire profiter opérateurs et passagers d’une connexion directe avec la côte méditerranéenne espagnole, sans devoir passer par les ports de l’extrême sud de ce pays.

De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc