Brèves internationales

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:5234 Le 21/03/2018 | Partager
sarkozy_garde_a_vue.jpg
 

■ France: Sarkozy en garde à vue 
La campagne présidentielle victorieuse de Nicolas Sarkozy en 2007 a-t-elle profité de financements libyens? L'ex-chef de l'Etat français a été placé en garde à vue mardi 20 mars dans le cadre de ce dossier sur lequel la justice enquête depuis cinq ans. L'ancien président (2007-2012) était entendu par les policiers de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales à Nanterre, près de Paris, rapporte la presse étrangère. A l'issue de cette garde à vue, qui peut durer jusqu'à 48 heures, il peut être remis en liberté, présenté à un juge en vue d'une éventuelle mise en examen (inculpation) ou convoqué ultérieurement. L'ancien chef de l'Etat a rejeté les accusations, et d'autres responsables libyens ont démenti. De son côté, le député européen Brice Hortefeux, qui fut ministre de l'Intérieur durant son quinquennat, est entendu en audition libre.

trump_saoudie.jpg
 

■ Le prince héritier saoudien chez Donald Trump
Le président américain Donald Trump a reçu, mardi 20 mars, à la Maison-Blanche, le jeune prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane. Il est en quête d'investissements étrangers pour la diversification du royaume et soucieux de faire passer au second plan les points de friction, du Yémen au Qatar. Le nouvel homme fort du premier exportateur mondial de pétrole entame une vaste offensive de charme qui le mènera à travers les Etats-Unis, d'Est en Ouest, pendant près de trois semaines. Le sommet que Washington espère organiser cette année à Camp David avec les six pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) pourrait s'avérer difficile à concrétiser en l'absence de sortie de crise avec le Qatar. 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc