Entreprises

TangerMed: La bourse de fret démarre

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5227 Le 12/03/2018 | Partager
Objectif: renforcer la compétitivité logistique vers l’Afrique et à l’international
Lancement d’une plateforme pour anticiper la disruption de l’intermédiation

La bourse de fret, dénommée TMFret, a été officiellement présentée le 8 mars, au siège de la CGEM, à Casablanca. La plate-forme électronique transactionnelle permettra de mettre en relation expéditeurs et professionnels du transport, dans une optique d’optimisation logistique (Cf. L’Economiste n°5219 du 28/02/2018). Le management de TangerMed ambitionne d’en faire une référence solide au sein de la communauté des transporteurs et exportateurs, «à condition que les professionnels se mobilisent», soutient Fouad Brini, président de TangerMed (TMSA).

Le projet est structurant et répond aux attentes du contrat-programme logistique signé entre la CGEM et l’Etat pour la mise en place d’une logistique performante, qui vise à réduire de 40% les coûts d’import et export pour les entreprises, à terme.

Anticiper la digitalisation

La plateforme a été développée par Teledyne, entreprise spécialisée dans les systèmes d’information supply chain, transport et logistique, en partenariat avec TangerMed SA et les opérateurs du secteur privé représenté par la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM). Le développeur a décroché l’appel d’offres lancé par TangerMed SA. «Son lancement a nécessité un investissement d’environ 1 million de DH», précise Fouad Brini, président de TMSA.

L’opportunité du lancement de cette bourse de fret réside dans le fait que le secteur du transport figure parmi ceux qui seront systématiquement disruptés par la blockchain et le développement du digital, aux côtés de la banque et de l’assurance. Avec la blockchain, l’intermédiation disparaîtra.

«Si nous ne nous y préparons pas, d’autres intermédiaires reposant sur le modèle de plateforme internet viendront se positionner sur ce marché. Il faut déjà être dans le digital pour anticiper les mutations», explique Brini. L’un des objectifs recherchés par l’initiateur du projet est de limiter la dépendance d’outils étrangers dans un domaine aussi stratégique que le transport et la logistique. Pour l’heure, la plateforme est domiciliée dans les serveurs de TMSA.

TM Fret devra se mesurer à des concurrents de taille comme European Cargo, Teleroute, Agora Logistics (développé par Teledyne). Avant le lancement de TM Fret, d’autres initiatives ont été lancées, mais n’ont pas abouti. La plateforme peut traiter jusqu’à 30.000 transactions/jour. «La durée moyenne de réponse est actuellement de 5 heures. Nous travaillons à la réduire à 35 minutes», souligne Hassan Abkari, directeur Port passagers et rouliers chez TMSA.

La logistique est une fonction transversale du tissu économique. La maîtrise de cette fonction est stratégique pour un gain de compétitivité des industriels. Qui dit réduction des coûts du transport, dit réduction du prix de revient des produits. Le principe de la bourse de fret est de mettre en relation dans un espace commun un affréteur et un transporteur: l’affréteur cherche à minimiser son coût de transport. Quant au transporteur, il diminue son taux de parcours à vide.

«90 à 95% des transporteurs reviennent à vide», précise le patronat. Pour le transporteur, la plateforme permettra d’optimiser le parc de camions en limitant les voyages à vide ou chargement incomplet. L’outil permettra également de mutualiser les prestations entre transporteurs.

Pour le donneur d’ordre, cela est une aubaine. Il pourra aisément diversifier son portefeuille fournisseur, benchmarker entre délais, qualités et cahiers des charges, grâce à un système de rating permettant de distinguer les intervenants les plus performants et les plus viables.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc