Competences & rh

Education: une startup mise sur l’extrascolaire

Par Rita HOUFANI Karim Agoumi | Edition N°:5218 Le 27/02/2018 | Partager
Un centre social créee à rabat dans le cadre d'un programme d'Enactus
Musique, bricolage, cuisine… Des activités visant l’épanouissement à travers la culture
Un accès low-cost pour les enfants issus de milieux défavorisés
educall-leconomiste-photo-a-modifier.jpg

La startup Educall a récemment lancé un centre d’éducation particulièrement innovant. Son concept ? Pratiquer des activités culturelles tout en faisant abstraction de l’appartenance sociale. Un moyen d’assurer l’épanouissement des plus jeunes tout en renforçant leurs compétences. (Ph.Educall)

Eduquer les enfants et les adolescents en développant leur créativité et en les poussant à pratiquer des activités culturelles tout en faisant abstraction de leur appartenance sociale. C’est le concept pour le moins original et innovant d’Educall (Education for All), un centre d’enseignement récemment lancé dans le cadre d'un programme de l’ONG Enactus et basé au quartier Agdal à Rabat. Un projet ambitieux qui vise à assurer l’épanouissement des plus jeunes tout en consolidant leurs compétences.

Ce centre propose aux élèves de 5 à 12 ans un programme d’accompagnement scolaire à la fois pédagogique et ludique. «Notre institution accompagne les enfants et les adolescents dans leur cursus scolaire en cultivant leurs passions et en exploitant leurs talents», précise dans ce sens le co-fondateur de l’organisme Yassine Ettayal. L’organisme comporte dans un premier temps des cours de soutien ainsi que des modules d’e-learning axés principalement sur le jeu.

Un moyen de pallier les difficultés scolaires de ses membres et d’accroître sensiblement leurs connaissances au sein des principales matières enseignées à l’école. Educall propose également tout un panel d’activités extrascolaires riches et variées. Parmi ces dernières, des séances de musique, de cours de  bricolage recyclage ainsi que des ateliers de «DIY» visant à confectionner des objets de manière artistique.

Les enfants sont aussi amenés à s’essayer aux fourneaux en cuisinant des plats de différentes nationalités. Un moyen d’en apprendre davantage sur l’histoire et la culture de ces pays. D’autres activités inédites, dont des matinées dédiées à l’éveil scientifique ou encore des Bookclub visant à s’imprégner des derniers livres parus, sont également au programme.

Un institut dont l’idée de création a germé en 2012 et s’est concrétisée trois années plus tard. Objectif: encourager la pratique d’activités culturelles chez les jeunes et mettre en avant son rôle essentiel dans l’accès à un enseignement de qualité.

«Educall utilise la pédagogie du jeu pour améliorer l’image traditionnelle et monotone de l’éducation généralement perçue par les enfants», souligne ainsi Ettayal. Le projet a également été conçu pour contribuer à effacer les inégalités sociales dans un système éducatif où la connaissance est devenue un luxe plutôt qu’un droit.

Un centre qui commence à gagner des adeptes sous nos latitudes, séduits par l’originalité du concept.  Il s’agit notamment d’enfants en difficultés scolaires et dont les parents recherchent un suivi personnalisé et adapté à leur profil. Les frais d’inscription particulièrement abordables, fixés à 350 DH par mois pour les parents en mesure de payer des charges et quasi-gratuits pour les autres, représentent également un atout des plus convaincants. «Le centre propose un programme low-cost pour les enfants issus de milieux défavorisés, basé essentiellement sur un système de volontariat engagé», confie le co-fondateur.

Educall a permis de générer depuis sa création pas moins de 20 opportunités d’emplois. Des accompagnateurs spécialisés mais également des pédopsychologues y ont déjà dispensé leur enseignement à pas moins de 150 enfants. Le centre, qui  projette par ailleurs d’employer 50 spécialistes supplémentaires dans les mois à venir et de se dupliquer au sein d’autres villes dès l’année prochaine, a été conçu dans le cadre du programme d'accélération Empact d'Enactus Maroc. Ce dernier, subventionné par le programme OCP Entrepreneurship Network de la Fondation OCP, accompagne depuis 3 ans plus de 60 startups.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc