Competences & rh

Peer To Peer: Facebook Global Digital Challenge/Une Marocaine décroche le grand prix

Par Fatiha NAKHLI | Edition N°:5218 Le 27/02/2018 | Partager
Hala Cherradi Fadili et son équipe représentent l’Académie de Design de Berlin
Leur projet, une campagne contre la haine envers les réfugiés sur les réseaux sociaux
Concours international lancé par la société américaine EdVenture Partners et sponsorisé par Facebook
facebook-global-digital-challenge-018.jpg

«Don’t be silent Berlin» est le slogan de la campagne contre la haine envers les réfugiés et migrants lancée sur les réseaux sociaux par Hala Cherradi et ses camarades, tous trois étudiants de l’Académie de Design de Berlin. La campagne a pu récolter l’adhésion de plus de 175 millions de personnes sur le web et a permis à l’équipe de remporter le concours international doté de 10.000 dollars (Ph. HFC)

C’est finalement l’équipe de la gadirie Hala Cherradi Fadili qui a décroché récemment à Washington le Grand Prix du concours international «Peer To Peer: Facebook Global Digital Challenge» initié par la société américaine EdVenture Partners et sponsorisé par Facebook.

Les trois étudiants de l’Académie de Design de Berlin se sont en effet distingués grâce à leur projet «Don’t be silent Berlin» (Berlin, ne sois pas silencieuse), une campagne contre la haine envers les réfugiés et migrants lancée sur les réseaux sociaux et qui a pu récolter l’adhésion de plus de 175 millions de personnes sur la toile.

Ce projet, qui a nécessité six mois de travail, a pour public cible des jeunes âgés entre 18 et 30 ans qui doivent être sensibilisés afin de mieux réagir aux violences verbales et écrites. Et ce, à travers des outils de communication puissants et émouvants parallèlement à un discours simple. Ce qui a séduit le Jury. Sachant que la concurrence était corsée avec 85 projets issus de différentes universités mondiales en compétition.

Le 2e prix a été remporté par l’Université du Bangladesh, talonnée par les universités du Liban et du Brésil. «Notre objectif est de contester les messages de haine qui circulent sur les réseaux sociaux en mettant en avant la réussite de l’intégration de certains réfugiés», explique Hala Cherradi Fadili, étudiante marocaine à l’Académie de design à Berlin.

«Khalil Aljasem par exemple a déjà remporté trois fois la course des réfugiés et court désormais pour la marque Adidas Runbase à Berlin», ajoute la jeune gadirie qui a écrit, réalisé et coproduit avec son collègue David Callamand les vidéos de «face the truth» (faites face à la vérité) pour le projet «Don’t be silent Berlin».

L’équipe gagnante, qui a été reçue par l’Ambassadeur d’Allemagne aux Etats-Unis, compte utiliser le prix obtenu (10.000 dollars) pour ratisser large et développer la campagne anti-haine. Parce que les commentaires haineux sont en nette évolution sur les réseaux sociaux et autres médias, la firme américaine Facebook supervise désormais les différentes campagnes réalisées par les équipes universitaires.

Et essaie d’évaluer lesquelles d’entre elles pourraient réussir dans le futur. C’est ainsi que les projets des différentes équipes pourraient un jour faire partie de la stratégie de Facebook.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc