Courrier des Lecteurs

Courrier des Lecteurs

Par L'Economiste | Edition N°:5195 Le 25/01/2018 | Partager

Mondial 2026: On veut y croire

La candidature du Royaume pour le Mondial 2026 a été décrédibilisée par plusieurs grands médias américains, estimant que le pays ne dispose à ce jour d’aucune réelle stratégie pour organiser l’évènement planétaire. Les réactions de nos lecteurs… (cf. notre édition du 18/01/2018)

■ Un candidat sans la moindre conviction
En nommant le président du comité de la candidature cinq mois seulement avant la décision de la FIFA qui se tiendra en juin prochain, le Maroc donne au monde l’impression de ne pas y croire et que la démarche ne constitue qu’une façade pour faire rêver la populace ! Et ce n’est pas l’agence de communication Vero qui fera des miracles. Et ce même si cette dernière a accompagné avec succès le Brésil et le Qatar auparavant… Concrètement, où sont les infrastructures promises pour appuyer les candidatures de 1994, 1998 et 2010? Ont-elles été réalisées depuis le temps? La réponse est non… Le Maroc est-il donc condamné à rester un candidat sans la moindre conviction à chaque coupe du monde? Permettez-moi d’en douter!
Zakaria

■ Un pari toutefois réalisable  
Je demeure convaincu que nous sommes capables de relever ce défi. Nous avons en effet un peu moins d’une décennie devant nous pour mettre en place les infrastructures nécessaires afin de concrétiser ce projet des plus ambitieux. N’oublions pas que cette candidature bénéficie de l’appui d’une grande majorité des marocains et de l’engagement de multiples intervenants émanant des secteurs publics et privés.
Omar

■ Quid des infrastructures?
Quand bien même notre candidature sera retenue, dans quelles toilettes les millions de visiteurs attendus feront leurs besoins dans les villes concernées? Quant au site web publicitaire, comment se fait-il qu’il soit encore à ce jour inexistant? On a finalement l’impression que le Maroc se porte candidat sans réellement y croire et en comptant sur une aide externe tenant du miracle… Atypique! Je doute donc clairement que nous soyons prêts pour une telle aventure! Nous n’avons ni les infrastructures, ni le capital humain pour relever ce défi.
Ayoub

                                                                  

Casa bien cotée chez Tripadvisor: Un classement qui dérange

casa-circulation-095.jpg

■ Un choix injustifié
Ce classement n’est pas du tout justifié… Il n’y a en effet aucune démocratie représentative au niveau local. De plus, la circulation au sein de la ville blanche est plus que chaotique et les rues sont toutes sans exception jonchées d’ordures!
Nos villes sont particulièrement mal gérées, c’est un fait! Aimer son pays, c’est aussi dire la vérité, même si cette dernière dérange.
Omar Jazouli

■ Une ville quasi-inactive sur le plan culturel
Quels sont les espaces d’attractions qui ont attiré Tripadvisor au niveau de la ville de Casablanca ? A part des bars taudis, la métropole ne m’inspire que l’ennui et la rage ! Désolant…
Amazogh

                                                                  

Jeune domestique maltraitée: Un calvaire sans nom!

jeunes-domestique-bonne-095.jpg

L’affaire de la jeune domestique récemment torturée à Casablanca n’a pas manqué d’enflammer la toile. Bon nombre de nos lecteurs ont réagi face à cet acte des plus abominables. Explications (cf. notre édition du 16/01/2018)

■ Sanctionnons et vite!
C est tout bonnement honteux que de tels actes puissent être exécutés sur une femme ! Les responsables doivent absolument écoper de  la peine maximale! Cessons de tolérer la violence au sein de notre beau pays. Il faut agir et sanctionner les coupables sans plus attendre.
Safae

■ La société toute entière concernée!
C’est difficile à croire qu’une domestique ait subi de telles tortures chez son employeur… Effrayant! J’appelle tous les responsables et les composantes de la société à agir pleinement contre de tels actes de violence afin d’y mettre fin. Il convient de mettre en place dès que possible un véritable plan d’action à la fois global et cohérent.
Salimi

■ Heurter les âmes pour mieux sensibiliser
«Pour ne pas heurter les sensibilités, nous avons choisi de ne pas publier toutes les photos», retrouve-t-on à la fin de votre article sur le sujet. Je pense au contraire que vous auriez dû publier les photographies en question, aussi choquantes soient-elles… Nous sommes des adultes et avons le droit de voir!
Omar Jazouli

                                                                  

cari_cl_095.jpg

■ Flambée des fruits et légumes: Une spéculation qui doit être maîtrisée
Je pense qu'il doit y avoir un moyen pour éviter que seuls les intermédiaires profitent toujours de cette situation. Le commerce, c'est bien! Mais la spéculation doit être à tout prix encadrée comme il se doit !  Sinon, le peuple ne pourra même plus se permettre de remplir un bon panier de légumes…
OUAHAB

■ Addictions en entreprise: Anticiper aussitôt que possible
La thématique abordée dans votre article sur les addictions en entreprise est particulièrement intéressante. Il était temps d’évoquer ce sujet tabou dans le monde professionnel. Mais son traitement doit être anticipé bien avant ce stade, autrement dit dès son usage régulier au lycée.
M.chahid

■ Enseignement: Un problème de méthodologie avant tout!
La défaillance de l’enseignement au Maroc ne réside pas dans la restructuration des niveaux scolaires ou préscolaires. Nous avons un problème beaucoup plus profond et autrement plus important: celui de la méthodologie. Cela fait en effet plusieurs dizaines d’années que les marocains empruntent les mêmes orientations, suivent la même politique et intègrent les mêmes valeurs sans pouvoir se détacher du système moyenâgeux. Aussi, le premier pas que nous devons effectuer consiste à définir avant tout des valeurs modernes pour tout un chacun. Ensuite, il faudra penser à intégrer la pensée critique au sein du système éducatif avant que ce ne soit trop tard!
BENMAISSA

■ Amélioration de la Confiance des ménages: Un coup d’épée dans l’eau
Bien que l’indice de confiance des ménages se soit amélioré au 4e trimestre de 2017, cela me laisse de marbre… En effet, tant qu’on n’aura pas des hôpitaux et un transport public dignes de ce nom ainsi qu’un système éducatif de bonne facture, rien ne changera!
Omar Jazouli

■ Passager obèse débarqué du vol Ryanair: Un cas parmi d’autres
Deux enseignements sont à retenir dans l’affaire du passager obèse débarqué du vol Ryanair. Ce n’est tout d’abord pas l’unique compagnie qui empêche les obèses de décoller. Je rappelle en effet qu’Air France refuse l’embarquement à tout personne obèse qui n’aurait pas réservé de second siège dans le cas d’un vol complet, et ce pour des raisons de sécurité. D’autre part, il ne faut jamais faire confiance à Ryanair. Cette compagnie n’est pas toujours très honnête et met en danger la vie de ses passagers.
Omar Jazouli

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc