Entreprises

Côte d’Ivoire: Alliances démarre la livraison d’appartements

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5189 Le 17/01/2018 | Partager
640 logements économiques et sociaux livrés aux acquéreurs
Le projet a accusé 3 ans de retard

Le groupe Alliances livre ses premiers appartements en Côte d’Ivoire. La remise des clés concerne la première tranche de son projet «Les Résidences Akwaba», situé à Anyama, à 10 km d’Abidjan. Le lot livré comporte 640 logements économiques et sociaux ainsi que 32 commerces, essentiellement des 3 et 4 pièces.

Les appartements de cette première vague ont été pré-commercialisés à des prix variant entre 12 millions de francs CFA (environ 204.900 DH) pour les logements sociaux et 23 millions de francs CFA (environ 392.700 DH) pour les logements économiques. La cérémonie officielle de remise des clés a eu lieu en présence du Premier ministre et chef du gouvernement ivoirien Amadou Gon Coulibaly. «Nous confirmons ainsi nos ambitions en Afrique subsaharienne, en nous imposant comme le premier promoteur immobilier marocain à livrer des logements en Côte d’Ivoire», se félicite le management du Groupe Alliances.

La remise des clés de ce programme immobilier intervient dans le cadre d’une campagne lancée par le gouvernement ivoirien pour la fin d’année 2017 portant sur la livraison de plus de 4.270 nouveaux logements répartis sur plus de 16 projets immobiliers. La livraison de cette première tranche a connu plusieurs reports. En effet, les travaux du projet ont été lancés par le Roi Mohammed VI en février 2014, pour une livraison prévue en décembre de la même année. Finalement, c’est 3 ans plus tard que la remise des clés a eu lieu.

Sur les 1.668 logements sociaux constituant la première tranche, initialement prévus, à peine 640 logements ont été livrés, soit 40% des prévisions du promoteur. Alliances n’est pas le seul à avoir réduit la voilure de ses prévisions initiales. Sur certains chantiers, les travaux ont accusé jusqu’à trois ans de retard. Ce qui a déclenché des désistements. En cause, l’Etat ivoirien, qui n’a pas suffisamment accompagné les promoteurs.

L’Etat a un rôle majeur à jouer dans l’octroi des titres de propriété, la rédaction du cahier des charges ou encore l’encadrement et le contrôle des chantiers. Il devait aussi sécuriser le foncier, réaliser les VRD (voiries et réseaux divers) primaires sur l’ensemble des sites des logements sociaux et économiques, voire négocier des taux de crédit préférentiels avec les banques. Le retard coïncide aussi avec la phase de restructuration qu’a connue le groupe Alliances.

Toutefois, la tutelle affirme avoir tiré des enseignements du passé. A l’occasion de la cérémonie officielle de remise de clés des logements aux acquéreurs dans la cité Alliance, le ministre ivoirien de la Construction, du logement, de l’assainissement et de l’urbanisme, Claude Isaac Dé, a décrété 2018 comme une année d’actions.

«Vous allez bientôt voir de nouvelles promotions immobilières émerger dans toutes les périphéries d’Abidjan et à l’intérieur du pays», a promis le ministre ivoirien. Addoha, l’autre promoteur immobilier marocain qui opère en Côte d’Ivoire, devrait démarrer ses premières livraisons au cours du premier trimestre 2018. L’objectif de l’Etat ivoirien est de construire 150.000 logements d’ici 2020, soit 30.000 logements/an à partir de 2018.

Un objectif de 7.800 logements clés en main

A terme, ce sont près de 7.800 logements clés en main, bâtis sur 65 hectares que le groupe Alliances va livrer sur le site des «Résidences Akwaba» pour un investissement de 1,9 milliard de DH. Au premier semestre 2017, le promoteur a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de plus de 1,5 milliard de DH. Soit une croissance de 8,7%. Pour rappel, le groupe Alliances et le gouvernement ivoirien ont signé une convention portant sur la réalisation et la commercialisation de 10.000 logements sociaux et 4.000 logements moyens et haut standing à Abidjan.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc