Primary tabs

Economie

Paiement sans contact: La révolution monétique se poursuit

Par Reda BENOMAR | Edition N°:5184 Le 08/01/2018 | Partager
Visa rattrape son retard sur Mastercard
Le CMI espère atteindre 20.000 terminaux contactless d’ici fin 2018
BMCE et Société Générale seraient les premières à émettre les nouvelles cartes
paiement-sans-contact-084.jpg

A des fins de sécurité, des contrôles préventifs sont volontairement effectués. Votre code pourra vous être demandé de manière aléatoire, afin de réduire le risque d’utilisation frauduleuse de la carte (Source: mkh)

Votre nouvelle carte bancaire est affublée d’un étrange pictogramme ressemblant fort à celui qui symbolise le wifi? Cela signifie qu’elle est équipée du système NFC, nouvelle technologie qui permet de payer sans avoir à taper le moindre code, ni même à introduire la carte dans un terminal.

Visa, acteur majeur du paiement électronique, a annoncé que les titulaires de cartes Visa pourront désormais bénéficier des nombreux avantages de paiement sans contact. La multinationale compte bien surfer sur le boom des transactions par carte. En effet, l’encours du paiement par carte a bondi de plus de 22%, s’approchant des 32 milliards de DH en 2017. Cela s’est traduit par une forte augmentation (32%) du nombre de transactions à 53,47 millions.

Quelques magasins (malls, BIM,…) affichant le logo en forme d’ondes (le même que celui qui se trouve sur la carte bancaire) au niveau de la caisse, permettent à leurs clients de régler leurs achats par carte sans contact. Par sécurité, le potentiel d’utilisation en mode sans contact est plafonné à 200 DH. A la caisse, il suffit alors de choisir ce mode de règlement puis d’approcher la carte du terminal, à moins de 3 ou 4 cm.

Un ticket de caisse est alors immédiatement imprimé et le retrait figure sur le relevé bancaire du client, comme pour n’importe quel règlement par carte bleue. Cette technologie est appelée NFC (near field communication ou communication par ondes courtes). Elle s’applique aussi à certains smartphones récents. Le système NFC est international, ce qui signifie que les cartes sans contact peuvent aussi être utilisées à l’étranger.

«Des terminaux dédiés seront progressivement installés au niveau des différents points de vente», explique Ismail Bellali, DG adjoint du Centre monétique interbancaire. En effet, il y a deux ans lorsque Mastercard, concurrent de Visa, avait introduit les cartes de paiement «contactless», un investissement avait été consenti. Le géant de la monétique «avait débloqué des millions de DH afin d’aider le CMI à déployer son parc de terminaux contactless fin 2015», poursuit Bellali.

«Nous allons concentrer nos efforts pour une généralisation croissante de la technologie sans contact au Maroc», promet Sami Romdhane, DG de Visa International Maroc sans toutefois avancer le chiffre de l’investissement consenti par la multinationale. Selon une source au sein du CMI, Société Générale et BMCE Bank of Africa seront les premières banques à apporter la technologie de paiement sans contact Visa au Maroc.

La distribution et l’installation des TPE sans contact sont, quant à elles, gratuites. Le Centre monétique interbancaire table justement sur les petits commerces où les transactions inférieures à 200 DH sont plus nombreuses, et où l’avantage du contactless se fera réellement ressentir.

«Nous disposons déjà de plus de 13.000 terminaux équipés de ce système au niveau de différents points de vente au Maroc. Notre objectif est d’atteindre 20.000 terminaux d’ici la fin de l’année 2018», soutient Mikael Naciri, directeur général du Centre.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc