Entreprises

Addoha dresse ses priorités pour 2020

Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5180 Le 02/01/2018 | Partager
Le groupe veut collecter près de 6 milliards de DH de cash sur les trois prochaines années
Montée en puissance attendue des contributions du moyen standing et des projets africains
Maintien prévu d’un niveau d’endettement à 30% sur la période
addoha_afrique_080.jpg

En plus de donner la priorité à la collecte de cash, Addoha accorde une importance particulière à ses relais de croissance que sont le moyen standing et les projets en Afrique. D’ailleurs, ces deux activités devraient contribuer respectivement à 14 et 7% au chiffre d’affaires en 2020 

Après s’être occupé de son endettement, Addoha s’attaque au cash. Le promoteur immobilier vient de lancer, comme nous l’annoncions en exclusivité dans notre édition du 11 avril 2017 déjà, un nouveau plan stratégique sur les trois prochaines années.

Baptisé Priorité au Cash ou PAC 2020, la nouvelle vision de Anas Sefrioui vise en trois mots à «consolider les acquis, développer les relais de croissance et établir un leadership régional». Pour ce faire, le groupe envisage de renforcer son positionnement sur le logement social et le haut standing mais cette fois-ci avec un rythme de production moins effréné.

Il entend donc maîtriser son niveau d’activité en s’alignant sur le rythme de la demande. Justement, le management prévoit pour 2018 une demande en logement au Maroc au même niveau qu’en 2017, ce qui se traduirait par un chiffre d’affaires se situant entre 6,2 et 6,3 milliards de DH, incluant une contribution en 2018 des relais de croissance de 200 à 300 millions de DH.

Pour 2019-2020, le promoteur veut continuer sur sa lancée de développement de ses activités moyen standing et Afrique subsaharienne. Les objectifs sont ambitieux puisque la marque Coralia devrait contribuer à 14% du chiffre d’affaires en 2020 et les projets africains 7% des revenus à la même date.

Il faut dire que le groupe dispose d’une réserve foncière dédiée de 600 hectares positionnée sur les principales villes pour un potentiel de 35.000 logements moyen standing.
En parallèle, Addoha compte profiter de l’accélération de la cadence de construction des programmes Locodjoro et Koumassi en Côte d’Ivoire, Cité de l’Emergence au Sénégal, et Cité Douane en Guinée Conakry, pour démarrer les premières livraisons au cours du premier trimestre 2018.

En attendant, Addoha veut préserver un niveau de cash flows opérationnels positif à près de 5,6 milliards de DH sur les trois prochaines années, soit l’équivalent de 1,9 milliard de DH annuel. Ces fonds devraient lui permettre de poursuivre son désendettement, acquérir du foncier liquide et assurer la distribution de dividendes. D’ailleurs, Addoha projette de maintenir son niveau d’endettement inférieur à 30% à fin 2020, en se désendettant de 500 millions de DH par an. Dans ce sillage, le niveau de marge opérationnelle devrait se maintenir à 29% en 2018 avant de grimper à 30 voire 32% dès 2019 sous l’effet de la montée en puissance attendue des relais de croissance.

Avec un tel niveau de marge ainsi qu’une importante collecte de cash, le groupe veut continuer d’assurer une capacité élevée de distribution de dividende au moins équivalente à celle du précédent plan (plus de 2,1 milliards de DH).
Pour ce qui est de l’acquisition du foncier, la prudence reste également de mise puisque les achats de terrain resteront ciblés et mesurés, avec un budget ne dépassant pas les 500 millions de DH par an à horizon 2020.

Bonnes perspectives

Si le niveau de la demande en 2018 devrait être semblable à celui de 2017, des signaux de reprise pourraient se faire sentir à partir de 2019, projette Addoha.
Le secteur devrait à nouveau profiter de ses solides fondamentaux à savoir la croissance démographique, l’élargissement de la classe moyenne, la poursuite de la progression de l’urbanisation et le déficit structurel en logement au Maroc, en particulier dans les grandes villes.
Dans ce contexte, le groupe immobilier compte à son actif plus de 244.000 unités livrées et dispose d’un potentiel de 201.000 unités à développer (à construire ou en cours de construction).

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc