Primary tabs

De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:5174 Le 22/12/2017 | Partager

• Taxes locales: Amnistie partielle
Les majorations, amendes, pénalités et autres frais concernant les taxes locales mises en recouvrement avant le 1er janvier 2016 et restées impayées avant le 1er janvier 2018 seront annulées. Ces annulations concernent notamment la taxe urbaine et la taxe professionnelle. Cependant, les contribuables devront s’acquitter du principal avant le 1er janvier 2019. Ces annulations seront effectuées d’office au moment du paiement sans aucune formalité. Les redevables n’ayant pas encore payé les majorations au 31 décembre 2017 bénéficieront d’une exonération d’office. Le projet de loi est déjà dans le circuit d’adoption. H.E.

• Change: Airbnb et les GAFA dans le collimateur
La Direction générale des Impôts (DGI) a constitué un groupe de travail pour réfléchir sur la fiscalisation des revenus que les géants d’Internet, les fameux GAFA (Google, Amazon, Facebook et Apple) réalisent au Maroc. Omar Faraj, le patron du fisc, assure que «la réflexion est encore au début sur une problématique qui est internationale, voire mondiale». L’Office des changes, lui, ratisse plus large. Son directeur général, Hassan Boulaknadel a demandé à ses équipes de s’assurer que toutes les transactions et les paiements en ligne avec l’étranger étaient conformes à la réglementation de change C’est bien au-delà des revenus publicitaires des GAFA (que l’Office des changes estime à 700 millions de DH). Airbnb et les autres plateformes de transactions en ligne sont dans le collimateur. A.S.

• Immobilier: Etat d’urgence chez les notaires
Les notaires tirent la sonnette d’alarme. Plusieurs banques refusent de dépêcher leurs représentants pour signer des contrats immobiliers auprès des études notariales. Or, l’article 12 de la loi sur le notariat interdit aux praticiens d’établi les actes d’acquisition en dehors de leurs bureaux. La situation est telle que le Conseil régional des notaires de Casablanca vient d’envoyer une lettre en ce sens à ses membres. L’instance rappelle que tout acte établi en dehors des procédures légales est frappé de nullité. Et qui peut avoir de graves incidences disciplinaires et pénales. La missive du Conseil régional des notaires relève aussi que les banques participatives dites «halal» rechignent à se déplacer! F.F.   

• Engie rachète SPIE Maroc
Engie vient de faire l’acquisition des activités de SPIE Maroc. Ce rachat s’inscrit dans sa stratégie de développer sa position de leader des services à l’énergie sur les marchés internationaux. Et pour cause, Engie s’adjuge un acteur clé du marché marocain du génie électrique et climatique, des infrastructures de télécommunication et de transmission d’énergie, ainsi que de la maintenance multi-technique. Présent dans le Royaume depuis un siècle, SPIE emploie plus de 1.000 personnes et a généré en 2016 des revenus de près de 70 millions d’euros (près de 782 millions de DH). M.A.B.

• Banque participative: BBoA se lance dans le bal
C’est enfin officiel. BMCE Bank of Africa (BBoA) lance sa banque participative. Dénommé Bank Al-Tamweel wa Al-Inma (BTI), l’établissement nourrit l’ambition de «devenir un partenaire de choix aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises». Il compte pour ce faire sur l’expertise de ses actionnaires, notamment Al Baraka Banking Group, acteur mondial de la banque islamique. Une cérémonie de lancement officiel des activités de BTI est prévue le 26 décembre. La nouvelle banque sera sous la direction de Al Baraka Banking Group et opérera avec son réseau de filiales bancaires, implantées actuellement dans 15 pays. M.A.B.

• BBoA/Iscae: Soutien aux jeunes entrepreneurs
Dans une optique d’accompagnement et de développement de l’entrepreneuriat chez les jeunes, BMCE Bank of Africa (BBoA) et le groupe Iscae ont singé le 29 novembre dernier une convention de partenariat public-privé. Elle portera sur la création par BMCE BOA d’un concept store au sein du campus Iscae Casablanca. Ce lieu d’échange aidera les jeunes à développer leurs connaissances bancaires. Concrètement, et pour une meilleure lancée professionnelle, le campus verra la création d’une agence bancaire pédagogique avec un incubateur généraliste pour accompagner les porteurs de projets de la Région de Casablanca. M.Ba.

• BP réunit les microentreprises à Oujda
La Banque Populaire organise ce vendredi 22 décembre à Oujda le deuxième Forum régional dédié à la microentreprise après l’édition de Marrakech en début d’année. Cette rencontre permettra, entre autres, de présenter le dispositif d’accompagnement prévu pour cette population. F.Fa

• Projet de zone industrielle à Laâyoune
Une nouvelle zone industrielle sera bientôt créée à l’intérieur de la zone franche d’exportation de Laâyoune II. Elle s’étendra sur 70 ha et répond à une requête des investisseurs affiliés à la CGEM ayant besoin d’une réserve foncière de 20 ha pour la réalisation de leurs projets. Après cette nouvelle reconfiguration, la superficie de la zone franche d’exportation Laâyoune II sera ramenée à 39 ha contre 109 ha auparavant. H.E.

• Liquidité bancaire: Le déficit se stabilise
Stabilisation du déficit de liquidité. Le besoin des banques en cash s’est maintenu au même niveau que celui de la semaine dernière, se fixant en moyenne à 44,6 milliards de DH. Bank Al-Maghrib a maintenu ses interventions sur le marché injectant 1 milliard de DH au titre de ses avances hebdomadaires. Le volume global de ces injections qui atteint 45 milliards de DH couvre le déficit. M.A.B.

• Hakim Abdelmoumen reconduit à la tête de l’Amica
Le DG d’Induver, Hakim Abdelmoumen, rempile pour un nouveau mandat à la tête de l’Amica. Sa nomination a été entérinée par le conseil d’administration de l’Association pour l’industrie et la construction automobile qui s’est réuni le 15 décembre. Tajeddine Bennis, DG de Snop Tanger, est maintenu également dans son poste en tant que 1er vice-président. De même que Jamal Eddine Zerkti (OMR Morocco) en tant que 2e vice-président. Le poste de secrétaire général est confié à Youssef Hedda (NP Morocco) tandis que celui du trésorier général est attribué à Mohamed Lacham (Afrique Câbles). N.D.

• Des hommes d’affaires finlandais attendus en janvier
Une délégation d’hommes d’affaires finlandais est attendue au Maroc du 23 au 27 janvier. Présidée par Kimmo Tiilikainen, ministre finlandais de l’Environnement, de l’Energie et de l’Habitat, cette mission devra s’entretenir avec Aziz Rabbah. Des réunions sont programmées avec les représentants de Masen, l’Amee et de l’Iresen. Des visites de projets énergétiques seront également programmées. La délégation finlandaise sera reçue par la CGEM qui organisera conjointement un séminaire de haut niveau à Casablanca. Cette mission de prospection englobera également des rencontres avec les ministres de l’Agriculture, de l’Industrie, la secrétaire d’Etat chargée de l’Eau ainsi que le haut-commissaire aux Eaux et forêts et à la lutte contre la désertification. N.D.

• Du nouveau dans le droit Ohada
Le Journal officiel de l'Organisation pour l’harmonisation du droit des affaires en Afrique de l’Ouest (OHADA) de mi-décembre 2017 met en avant trois textes majeurs. Il s’agit des Actes uniformes relatifs à la médiation et à l'arbitrage ainsi que du nouveau règlement d'arbitrage de la Cour commune de justice et d'arbitrage. Cette réglementation entre en vigueur 90 jours à compter de sa publication, soit le 15 mars 2018. Après le Cédéao, le Maroc va-t-il postuler pour intégrer l’organisation régionale de l’Ohada? Ce débat est d’actualité chez les juristes qui pratiquent le droit Ohada et les diplomates marocains (cf. L’Economiste du 18 décembre 2017). F.F.

• Forêts: 2.414 ha brulés en 2017
Les Eaux et Forêts ont présenté jeudi 21 décembre à Rabat le bilan des incendies de forêts. Ainsi, 433 cas ont été enregistrés du 1er janvier à ce jour. Les feux de forêt ont atteint 2.414 ha. Ce qui représente une moyenne de 5,5 ha par incendie. La superficie touchée est constituée majoritairement de strates herbacées et d’essences secondaires. Tandis que les forêts nobles touchées ne constituent que 1,9 ha par incendie. Les superficies forestières endommagées en 2017 dans le bassin méditerranéen sont plus importantes qu’au Maroc. L’Algérie a perdu 54.000 ha de forêts contre 11.000 ha pour la France. Le Portugal a enregistré la plus grande perte avec 215.000 ha endommagés. Le Maroc dispose d’une stratégie anti-feu 2015-2024 F.F.

• Casablanca: Dernière ligne droite pour le PAC?
Le Conseil de la ville de Casablanca va-t-il enfin décliner son plan d’action communal (PAC)? Une copie de ce document vient d’être livrée aux membres du conseil qui vont se prononcer cette semaine sur sa mouture définitive. Cette dernière fera l’objet d’une série de consultations dans le cadre des commissions mixtes avant sa présentation au vote lors de la session ordinaire en février 2018. A. E.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc