Primary tabs

Régions

Aérien: Tanger sur le chemin de la croissance

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5171 Le 19/12/2017 | Partager
L’aéroport accueille son passager un million
Les taux de croissance à deux chiffres se succèdent en 2017
Le fret est lui aussi en plein développement
aerien-tanger-071.jpg

L’aéroport Ibn Batouta de Tanger accueille son millionième voyageur en 2017, une première pour la plateforme aéroportuaire tangéroise (Ph. Adam)

«C’est ma première visite au Maroc et croyez-moi, je vais m’en souvenir», c’est en ces termes que s’est exprimé Eddy P. passager numéro un million de l’aéroport Ibn Batouta de Tanger. Arrivé de France le week-end dernier et accueilli en grande pompe, l’heureux passager symbolise un chiffre qui a longuement échappé à la plateforme aéroportuaire de Tanger.

Les installations actuelles de Tanger ont été inaugurées en 2008, date à laquelle l’aéroport de Boukhalef, du nom de la commune rurale dans laquelle il est situé, a été rebaptisé Ibn Batouta. La nouvelle aérogare a parcouru depuis un long chemin avant de pouvoir prétendre atteindre ce premier million, un résultat dopé par le développement industriel de la ville et la montée du tourisme, celui des affaires en particulier.

L’aérogare de Tanger dans sa dimension actuelle a une capacité de plus de 1,5 million de passagers par an et un hall d’accueil qui accapare une grande partie des 12.000 mètres carrés de superficie du terminal. La salle d’attente, spacieuse, peut accueillir plus de 500 personnes et est capable de gérer deux départs en même temps. Quant à l’arrivée, Ibn Batouta est capable de prendre en charge jusqu’à 4 avions en simultané.

La plus grande révolution réside dans le traitement des bagages avec deux tapis, un aspect qui concentrait en effet l’essentiel des critiques pour l’ancienne aérogare. A fin novembre, le nombre de passagers, avec près d’un million, a connu une hausse remarquable de 27% sur l’année par rapport à 2016, le mois le plus actif a été celui d’août avec près de 140.000 passagers et 1.400 mouvements. Sur l’année, le nombre de mouvements a dépassé les 10.800 avec une croissance de 7,44%, ce qui suppose un meilleur remplissage des avions disponibles et un effort en matière de commercialisation de la part des compagnies aériennes.

Le fret n’a pas échappé à la règle. En 2016 l’aéroport a frôlé la barre des 1.400 tonnes, soit une augmentation de 68% par rapport à l’année précédente, un score sans égal. En 2017, avec l’installation de DHL qui vient d’inaugurer un entrepôt dédié et un avion quotidien, les volumes se sont envolés. A fin novembre, la barre des 2.000 tonnes a déjà été franchie.

En chiffres nets, l’objectif plan pour Tanger est de doubler le volume à l’horizon 2020 pour atteindre les 4.000 tonnes, quatre fois plus vers l’horizon 2030. Pour y arriver, le schéma directeur de la plateforme aéroportuaire prévoit des travaux d’infrastructure divers tels que l’augmentation de la plateforme d’accueil des avions, la mise en place d’une gare de fret de 3.000 m2 ainsi que des entrepôts de fret général de 7.000 mètres carrés à court terme. A moyen et long terme, il est prévu de doubler ces superficies afin d’accompagner le développement de la  région et la demande des opérateurs.
De notre correspondant, Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc