Primary tabs

Société

Royal Golf Anfa Mohammedia: Deux candidats pour deux green

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5168 Le 14/12/2017 | Partager
Fouad Akesbi et Abderrahim Benkirane briguent la présidence
Elections ce samedi 16 décembre
Le plus grand club au Maroc en termes d’adhérents
royal-golf-anfa-mohammedia-068.jpg

De gauche à droite : Fouad Akesbi et Abderrahim Benkirane. Derrière chaque candidat, une équipe de soutien composée d’une douzaine d’adhérents, parmi lesquels seront sélectionnés les membres du futur bureau (Ph. Privée)

Semaine décisive pour le Royal Golf Anfa Mohammedia (RGAM). C’est ce samedi 16 décembre que se tient l’Assemblée générale ordinaire (AGO) pour élire le nouveau président. Deux candidats se disputent le fauteuil de président de ce club très sélect. Il s’agit  de Fouad Akesbi (expert-comptable et président sortant) et Abderrahim Benkirane (ancien PDG de Sopriam et actuellement président de Havest).

En jeu: 2 clubs prestigieux à Casablanca et Mohammedia avec pas moins de 4.000 membres, dont 2.800 familles. Le Royal Golf Anfa Mohammedia est en fait le plus grand club au Maroc en termes de nombre d’affiliés. Plus de 300 employés (entre caddies et salariés) travaillent sur les deux sites. Il s’agit également du 3e golf marocain en termes d’ancienneté (après ceux de Tanger et Marrakech). En effet, le golf de Fedala remonte à 1925, alors que le parcours d’Anfa date, lui, de 1936.  

Mais au-delà des enjeux électoraux, la présidence du club revêt une importance stratégique. En effet, le Royal Golf d’Anfa Mohammedia, c’est aussi et surtout un haut-lieu de rencontre et de réseautage entre hommes d’affaires. Il réunit le gratin casablancais ainsi que l’élite économique et politique. Les corps consulaires et les représentants des Chambres de commerce étrangères le fréquentent régulièrement.

Pour y accéder, il faut obtenir le parrainage de deux membres, qui se portent garants du nouvel adhérent, sans compter des droits d’entrée et des cotisations plutôt élevées. «Le RGAM est l’unique club, tous sports confondus, à être certifié ISO 9001», tient à souligner le président sortant, Fouad Akesbi. Une réalisation qu’il met à son actif puisqu’elle a été obtenue durant son mandat (2015-2017).

Redressement des finances du club, éclairage du practice d’Anfa, mise à niveau des parcours d’Anfa et Mohammedia… figurent également parmi les actions entreprises par le président sortant. S’il est élu pour un second mandat, Akesbi promet «d’asseoir et consolider le travail entamé». Son programme 2017-2020 est basé sur 4 axes: gouvernance, sport, investissement et social. Mais c’est surtout le volet social qui lui tient à cœur.

Il entend en effet améliorer le fonctionnement du fonds d’aide sociale aux caddies et petits salaires au RGAM. «Si je suis réélu je concrétiserai le projet de salle de sport que nous n’avons pu réaliser lors du précédent mandat pour des raisons administratives», poursuit Akesbi. Il s’engage aussi pour la rénovation totale des clubs house des deux sites, la mise aux standards internationaux des deux parcours et l’amélioration des services aux membres.

Pour sa part, le second candidat, Abderrahim Benkirane (vice-président durant 2 mandats 2009-2014), considère que le «vrai programme se construit au fur et à mesure à travers l’écoute active des membres pour s’adapter à leurs desiderata  et leurs besoins». Il compte proposer lors d’une prochaine assemblée extraordinaire de nouveaux statuts en harmonie et en cohérence avec la loi sur les associations sportives visant une meilleure gouvernance. Il s’agira, entre autres, de limiter le nombre de mandats du président.

Son programme est structuré autour de 8 points. Parmi lesquels: rendre au club son prestige et son ambiance d’antan, renouer avec les performances golfiques, mettre en place une charte de fonctionnement et l’adoption d’une politique sociale des caddies… «Notre club est un club de golf en premier lieu. 

Il est donc évident que les efforts doivent être déployés pour atteindre une excellence sportive en général et préparer une élite golfique chez les jeunes et les juniors, en particulier. C’est la priorité des priorités», souligne le candidat à la présidence.

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc