Primary tabs

Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:5168 Le 14/12/2017 | Partager

■ Un prix Nobel de littérature refusé par 19 maisons d'édition!

L'écrivain Claude Simon, prix Nobel de littérature en 1985, pourrait-il être publié aujourd'hui? Non! ont répondu en substance une vingtaine d'éditeurs qui ont refusé un texte d'un des maîtres du Nouveau Roman qu'un admirateur de l'écrivain français leur avait envoyé.
«Nous échangions avec un écrivain très connu à propos de la littérature et des maisons d'édition. Il m'écrivait: «Aucun éditeur, aujourd'hui, n'accepterait de publier Claude Simon», a raconté mardi sur la radio France Inter l'auteur du canular, Serge Volle. Pour en avoir le coeur net, Serge Volle, 70 ans, a envoyé à une vingtaine d'éditeurs une cinquantaine de pages du «Palace», un roman paru en 1962. Le résultat a été sans appel: 12 éditeurs ont dit non, 7 n'ont même pas répondu. Serge Volle a raconté sur la radio publique qu'un éditeur avait justifié son refus en expliquant que «les phrases (tirées de Palace) sont sans fin, faisant perdre totalement le fil au lecteur». «Le récit ne permet pas l'élaboration d'une véritable intrigue avec des personnages bien dessinés», a ajouté cet éditeur.
Serge Volle a estimé que ces 19 refus montrent que les créations littéraires qui ne cherchent pas la facilité et ne visent pas à établir des records de ventes sont délaissées. Paraphrasant Proust, il a rappelé qu'avant d'écrire, il fallait être «célèbre». «Aujourd'hui, c'est le concept de livre jetable qui fait fureur», a-t-il déploré.

■ Un pull de Noël pour sensibiliser au changement climatique

cari_isolite_068.jpg

La branche suisse du WWF surfe sur la vague des pull-overs de Noël pour dénoncer le changement climatique en lançant pour les fêtes un modèle dont les motifs illustrent les conséquences du réchauffement de la planète. De prime abord, le pull-over ressemble en tout point à un traditionnel modèle de Noël, entre ses flocons, chalets sous la neige ou dessins d'animaux. Mais en regardant de plus près, ses détails décrivent aussi bien la fonte des glaces que les cyclones ou l'extinction des espèces, explique la branche suisse de l'ONG dans un communiqué. Au centre est notamment tricotée une rangée de motifs présentant des ours blancs perchés sur des reliquats de banquise, à la dérive sur les flots face à la montée des eaux. Pendant l'Avent, de nombreuses vedettes se font photographier avec des pulls de Noël kitsch et postent leurs clichés sur les réseaux sociaux, a pointé l'ONG qui a voulu rebondir sur la tendance. «L'idée était d'aborder le thème du changement climatique sur un autre ton, avec un projet décalé pour les fêtes, pour cette question qui nous touche tous au-delà de la période de Noël», a indiqué Pierrette Rey, la porte-parole du WWF Suisse, lors d'un entretien téléphonique avec l'AFP. Fabriqué en Suisse à base de laine mérinos bio, le pull-over est vendu en ligne sur le site suisse du WWF au prix de 195 francs suisses (166,85 euros). Les recettes seront reversées directement à des projets destinés à lutter contre le changement climatique, précise l'ONG.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc