Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:5166 Le 12/12/2017 | Partager
depute_francais_maillot_de_foot_066.jpg

■ Un député porte un maillot de foot au Parlement
Carton rouge au Parlement français: un député de la gauche radicale a été sanctionné jeudi pour avoir revêtu en pleine séance le maillot d’un petit club de football en soutien à une proposition de loi pour taxer les gros transferts. François Ruffin s’est vu infliger une amende de 1.378 euros, soit le quart de son indemnité parlementaire, par le président de l’Assemblée nationale pour avoir exhibé à deux reprises le maillot vert de l’Olympique Eaucourt, un petit club du nord de la France. L’élu du parti de la France insoumise est d’abord monté en fin de matinée à la tribune vêtu du maillot pour défendre une proposition de loi visant à taxer les gros transferts pour financer le sport amateur. Voulant prendre le contrepied de la ministre des Sports Laura Flessel, «qui n’a parlé de sport qu’en termes de compétitivité, comme un trader», il a évoqué la vie des bénévoles «qui lavent, plient et rangent les maillots pour pas un rond», en vantant «le don de soi dans une société où tout se marchande». Mécontent, le président de séance a aussitôt fustigé ces «extravagances vestimentaires» et rappelé «le respect dû à nos débats qui implique une tenue correcte qui soit digne des lieux», avant de suspendre la séance pour la pause déjeuner. Mais à la reprise des débats, François Ruffin est revenu avec son maillot vert, provoquant la suspension immédiate de la séance. Au terme d’une vingtaine de minutes, pendant lesquelles quelques quolibets ont fusé («On ne peut pas avoir des huissiers en cravate et des charlots en maillot», a notamment lancé un député), le président de l’Assemblée François de Rugy est intervenu pour infliger cette sanction au député, estimant que son comportement «relève d’une provocation».

■ L’Uruguay bat le record du plus grand barbecue au monde
En faisant griller plus de 10 tonnes de viande, l’Uruguay a battu dimanche le Guinness record du plus grand barbecue au monde, jalousement disputé avec son voisin l’Argentine depuis une décennie. Organisé dans la petite ville de Minas (sud), de 40.000 habitants, le gigantesque barbecue a nécessité 60 tonnes de bois et l’énergie de plus d’une centaine de cuisiniers qui ont fait rôtir la viande pendant des heures, dans la nuit de samedi à dimanche. «Nous nous y préparons depuis octobre», a raconté à l’AFP Robert Bayarres, chef du projet. «Et nous avons 4.000 kilos de salade russe (comme accompagnement, ndlr). Si j’avais su, nous aurions postulé aussi au Guinness de la salade russe, mais on n’a pas eu le temps», a-t-il ajouté avec humour. Sport national en Uruguay comme en Argentine, le barbecue est un record convoité par les deux pays depuis 2008, quand l’Uruguay avait réussi le premier exploit d’un barbecue géant. En 2011, l’Argentine l’avait battu, accentuant la rivalité entre les deux voisins, chacun persuadé de préparer la meilleure viande.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc